Lettres à Jim Morrison : l'Histoire des Doors

Jim Morrison : un adolescent turbulent (Episode 2)


Tu t’appelles James Douglas Morrison. Tu nais en Floride, à Melbourne, le 8 décembre 1943. En pleine deuxième guerre mondiale. Ton père, George Morrison, est un militaire. Il vient d’être transféré en Floride pour y suivre une formation de pilote. Ta mère, Clara, s’occupe de toi, Jim, et elle habite chez ses beaux-parents en attendant le retour de son mari.

Ta famille déménage souvent en fonction des affectations militaires de ton père. Et elle s’agrandit. Une petite sœur, Anne, naît en 1947 au Nouveau Mexique. Un petit frère, Andy, naît en Californie en 1948.

Mais c’est au Nouveau Mexique, avant la naissance de ton petit frère, que tu vis une expérience dont tu te rappelleras toute ta vie. Tu étais en voiture avec ta famille au mois d’octobre 1947 sur la route 30 à San Idelfonso Pueblo. Et la voiture est passée à côté d’un accident de la route.

Un camping-car rempli d’ouvriers mexicains avait percuté un bus. Le camping-car s’était retourné sur la route. Plusieurs passagers avaient été projetés sur le sol. L’un d’eux était décédé. Tu n’as même pas 4 ans, Jim, et tu es très impressionné par ce spectacle sanglant. Les blessés étaient des ouvriers mexicains mais tu les as pris pour des Indiens. Des années plus tard, tu raconteras que l’âme d’un des Indiens décédés au milieu de la route s’était engouffrée sous ton crâne. Et qu’elle y était toujours.

Cette vision d’Indiens éparpillés sur une autoroute te hantera tout au long de ta carrière. Tu évoqueras même l’accident vingt-trois ans plus tard dans " Peace Frog ", une chanson du cinquième album des Doors " Morrison Hotel ".

Les voyages en voiture sur les autoroutes américaines, la famille Morrison connaît. Elle déménage 6 fois pendant ta scolarité. Ce qui ne te permet pas de te faire beaucoup d’amis. Alors, tu compenses en te réfugiant dans la lecture et l’écriture. Tu écris ton premier poème à 10 ans, en 1954. C’est un texte assez réussi à la gloire des facteurs à cheval du Pony Express. Tu dessines aussi, des dessins vulgaires et humoristiques comme ceux du magazine satirique " Mad " que tu aimes tant.

Un peu plus grand, tu dévores le roman " Sur la route " de Jack Kerouac paru en 1957. A l’époque, tu te distingues par un QI très élevé et par un comportement un peu turbulent. Elle est bonne celle-là.

Tu racontes une fois à un de tes professeurs que tu dois t’absenter de l’école car tu dois te faire opérer d’une tumeur au cerveau. Original comme excuse.

Le pire, c’est que ça va marcher jusqu’à ce que le professeur appelle ta mère pour savoir si l’opération s’était bien passée.

Tu termines tes secondaires en Virginie en 1961. Tu as 16 ans et demi. Tu ne demandes pas une voiture comme cadeau à tes parents, non. Tu demandes l’intégrale des œuvres de Friedrich Nietzsche.

Comme tu ne sais pas encore ce que tu veux faire plus tard, tu poursuis tes études dans un collège en Floride. Tu suis des cours de psychologie, tu te fais une petite amie, Mary Werbelow. Et tu te passionnes pour Elvis Presley.

 

Tu l’écoutes d’ailleurs un peu trop fort pour tes colocataires quand tu t’inscris à l’université de Floride. Ils t’expulsent de leur appartement et tu vis dans une caravane à deux pas du campus. Nous sommes en 1962 et tu commences à s’intéresser sérieusement au cinéma.

Ça y est ! Tu sais ce que tu veux faire plus tard : des films. Tu décides de t’inscrire dans l’option cinéma de l’Université de Californie à Los Angeles. Tes parents acceptent et te paient tes études à condition que tu écrives tous les mois pour donner de tes nouvelles.  

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK