Les Podcasts de La Première

"Le Charbon dans les Veines", à la rencontre des derniers mineurs italiens de Belgique

"Le Charbon dans les Veines ", c'est un podcast qui ravive la mémoire des premiers acteurs de l’immigration italienne en Belgique : les mineurs. Pour les 75 ans de l’accord charbon scellé entre la Belgique et l’Italie, Catherine Tonero, petite fille de mineur, et Christophe Bernard sont allés à leur rencontre. Cinq anciennes "gueules noires" se livrent sur leur expérience, au crépuscule de leur vie... Autant de témoignages précieux et d’histoires aussi uniques que touchantes.

EPISODE 1 : Lino

C’est dans le petit village de Nembro, en Lombardie, que nous retrouvons Lino Rota pour ce premier épisode. Lui est retourné vivre au "bel paese", après 55 ans passés en Belgique dont 25 à la mine. Aujourd’hui âgé de 92 ans, c’est l'un des derniers anciens mineurs de cette génération d’immigrés en Belgique.

Lino fut aussi l'un des témoins directs de la catastrophe de Marcinelle, ayant fait partie des mineurs secouristes dépêchés sur le site du Bois du Cazier le matin du 8 août 1956... De retour dans son village d'origine, il a réalisé un rêve qu’il nourrissait depuis longtemps : créer un musée de la mine pour transmettre cette histoire aux Italiens.

EPISODE 2 : Sergio

Sergio Aliboni n’a que 15 ans lors de sa première descente "au fond", à plus de 1200 mètres sous terre. En cachette de sa maman, il commence à travailler avec son père et ses frères au puits 18 de Monceau-Fontaine, près de Charleroi.

Malgré les conditions de travail épouvantables et le mal de sa Toscane natale, le jeune Sergio va vite comprendre que c'est en Belgique qu'il passera le reste de sa vie. Il voue aujourd’hui une reconnaissance éternelle à son pays d’accueil.

EPISODE 3 : Urbano

Urbano Ciacci, ce sont 27 années de fond au compteur et l’insatiable soif de transmettre son histoire. S’il n’était pas reparti en Italie pour se marier ce jour-là, il serait probablement la 263ème victime de la catastrophe de Marcinelle.

A 86 ans, Urbano guide encore les visiteurs au Bois du Cazier jusque dans le mémorial aménagé en mémoire de ses amis disparus lors de la plus importante catastrophe minière survenue en Belgique.

EPISODE 4 : Efisio

Depuis sa Sardaigne natale, Efisio Ibba sent très tôt l'appel du large... Au port de Cagliari, il observe tous les soirs des familles entières embarquer pour une vie meilleure. Un jour, il décide de les suivre et se retrouve trois jours plus tard à Terte, dans le Borinage.

Aujourd'hui âgé de 72 ans, Efisio aime à dire qu’il a fermé les charbonnages de Wallonie, lui qui fait partie des mineurs descendus au fond jusqu’en 1984. Il parle de charbon comme de bonbon et compare le fond de la mine à un ciel étoilé!

EPISODE 5 : Nino

C'est en 1954 que Nino Papantonio arrive en Belgique. Son père est parti quelques années plus tôt, pour sortir sa famille de la misère des Pouilles. Nous le retrouvons dans le musée de la mine de Jeannot à Harchies.

Ces deux anciens mineurs ont travaillé à la même époque dans le même charbonnage et vont vite se reconnaître. Grâce à Nino, je retrouve aussi la trace de mes propres grands-pères, qui n'étaient autres que ses compagnons du fond...

Le "Charbon dans les Veines", portraits des derniers mineurs italiens de Belgique.

Une idée originale de Catherine Tonero, mise en ondes par Christophe Bernard.

Tous les épisodes sont à retrouver sur Auvio.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK