Les Podcasts de La Première

Jim Morrison - Light My Fire (Episode 12)


Cher Jim,

Votre premier album, intitulé tout simplement " The Doors ", sort au mois de janvier 1967. En même temps que le 45 tours de " Break On Through (to the other side) ". La maison de disques Elektra croit au succès de ce morceau. Elle va même jusqu’à produire un clip filmé en couleurs, ce qui n’était pas courant à l’époque. Mais le succès du 45 tours n’est pas au rendez-vous. " Break On Through " ne grimpe qu’à la 126ème place des classements. Pas terrible.

Vous commencez à multiplier les concerts, en Californie essentiellement. A Los Angeles surtout, et parfois dans la grande ville voisine de San Francisco. Comme ici à l’Avalon le 4 mars 1967. C’est un des plus vieux enregistrements en live des Doors. Tu te rappelles, Jim ?  

Quelques jours plus tard, les Doors donnent plusieurs concerts dans une ancienne pizzeria transformée en salle de concert. La Matrix, toujours à San Francisco.

Il n’y a pas encore grand monde dans le public comme on peut l’entendre aux rares applaudissements en fin de morceau.

On ne peut pas dire que la carrière des Doors décolle au-delà de Los Angeles. C’est à ce moment que plusieurs animateurs radio se manifestent. Selon eux, la chanson " Light My Fire " pourrait être un hit à la radio. Mais elle est trop longue. Près de 7 minutes. Impossible à passer à la radio. Il faudrait la réduire. Votre maison de disques, Elektra, et votre producteur Paul Rothchild décident de couper purement et simplement les solos de clavier et de guitare au milieu du morceau. Ce qui le ramène à 3 min. Parfait pour les radios.

Le 45 tours de la version courte de " Light My Fire " est publié au mois d’avril 1967. Il est diffusé à la radio un peu partout et grimpe assez vite dans les classements. A la fin du mois de juillet 1967, " Light My Fire " est la chanson numéro 1 aux Etats-Unis. C’est le succès ! L’album suit dans la foulée et termine l’année à la 2ème place des charts américains derrière le " Sergeant’s Pepper " des Beatles. Les Doors sont des vedettes nationales à l’été 1967, le célèbre " Summer of Love ".

La preuve, vous êtes invités à la plus importante émission TV musicale des USA, l’institution du Ed Sullivan Show. Le prime time du dimanche soir sur CBS présenté par Ed Sullivan depuis 1948. Elvis Presley, les Beatles, les Rolling Stones y sont passés en direct. Le 17 septembre 1967, c’est à votre tour. Vous devez y jouer deux morceaux : ta nouvelle chanson " People Are Strange ", dont le 45 tours vient de sortir.

Et évidemment votre tube " Light My Fire ". Mais les paroles posent problème. Tu chantes les mots " get much higher " " planer plus ". Et on ne peut pas dire ça à la TV en 1967. Le producteur de l’émission vous demande de changer les paroles. Après tout, les Rolling Stones ont accepté de le faire quand ils sont passés dans l’émission. Tu acceptes. Mais une fois sur antenne, tu chantes les mots interdits. Comme si de rien n’était.

Sur les images de l’émission, on peut voir ton guitariste Robby Krieger, l’auteur des paroles, sourire discrètement. Comme l’émission est en direct, il n’y a rien à faire. Et toi, tout de cuir noir vêtu, les yeux fermés, tu vas répéter les mots interdits très distinctement une nouvelle fois à la fin de la chanson.

Le producteur de l’émission TV est furieux. Les Doors ne seront plus jamais invités au Ed Sullivan Show. Ce n’est pas grave. Vous venez d’être vus par des millions de spectateurs. Les Doors sont des stars connues dans tout le pays.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK