Les Éclaireurs

Soigne ton corps, guéris ton esprit…

Ce samedi 29 mai 2021, Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) reçoit dans LES ÉCLAIREURS Olivier Bouquiaux, neurologue et neurophysiologue (CHU Liège) et fondateur de l’ASBL Fit Your Mind et des ateliers Kinésiphilia & Gauthier Dorban, Docteur en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques, coordinateur de Recherche de la section Kiné et enseignant à la Haute École Robert Schuman.

 

DIFFUSION : samedi 29 mai 2021 à 13h10’

REDIFFUSION : dimanche 30 mai 2021 à 23h10’

Olivier Bouquiaux

Olivier Bouquiaux est Docteur en médecine, spécialisé en neurologie et neurophysiologie, attaché au CHU de Liège (site du Centre Neurologique et de Réadaptation Fonctionnelle de Fraiture). Il travaille en particulier sur la thérapie par l’exercice physique, collectif et ludique, une approche alternative du soin à apporter aux patient.e.s atteint.e.s de maladies neurologiques chroniques. Il est le fondateur de l’ASBL Fit Your Mind et des ateliers Kinésiphilia.

Dans les années 2000, Olivier Bouquiaux est particulièrement touché par un reportage sur des enfants atteints de cancer amenés à gravir des sommets du monde entier. Il décide alors de proposer une expédition comparable à des patient.e.s avec la sclérose en plaque. C’est ainsi que se crée le projet Toubkal, pour démontrer les bienfaits de l’activité physique et mettre en avant une autre image que celle de la personne en chaise roulante, souvent associée à cette pathologie. Après plusieurs mois de préparation en collaboration avec la Haute École Robert Schuman et Gauthier Dorban, Olivier Bouquiaux gravit le sommet du Toubkal qui culmine sur l’Atlas du Maroc avec ses 4167 mètres !

12 images
Ascension du sommet du Toubkal © Projet Toubkal 2011

De cet exploit naîtra un reportage réalisé par Bruno Clément "Toubkal 2011, une montagne intérieure" et une collaboration durable avec la Ligue Nationale Belge de la Sclérose en Plaques qui monte ensuite une structure développant des projets similaires. À plusieurs reprises, dans les années qui ont suivi, des patient.e.s atteint.e.s de sclérose en plaques ont ainsi gravi des sommets accompagné.e.s par l’équipe d’Olivier Bouquiaux.

Olivier Bouquiaux souhaitera aussi agir à destination des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Bon nombre d’études prouvent en effet que l’exercice physique est davantage bénéfique pour ces patient.e.s qui perdent de la dopamine et donc la capacité de bouger normalement. Dans ce contexte, la danse est l’activité physique et thérapeutique idéale puisqu’elle stimule à plusieurs niveaux : au niveau cognitif, en conscientisant le mouvement, au niveau visuel, en reproduisant les pas et au niveau auditif, avec le rythme et la musique. En 2015, un spectacle de danse est organisé avec des dizaines de personnes porteuses de la maladie de Parkinson. C’est ainsi que démarre l’ASBL Fit Your Mind, avec pour mission d’encourager l’activité physique collective et ludique comme thérapie adjuvante aux patient.e.s atteint.e.s de maladies neurologiques chroniques, et ce grâce à un accompagnement professionnel.

12 images
Logo ASBL Fit Your Mind © Fit Your Mind

Dans le cadre de la maladie de Parkinson, l’activité physique a des bienfaits tant préventifs (elle retarde son développement et ses symptômes) que curatifs. Voilà pourquoi Olivier Bouquiaux a mis en place le projet Kinésiphilia (littéralement "amour du mouvement") avec l’organisation d’ateliers de danse réguliers pour les personnes présentant des problèmes d’équilibre, de coordination ou de mémoire. Celles-ci peuvent être accompagnées de leur partenaire.

12 images
Atelier Kinésiphilia © Thomas Coucq

En plus du bénéfice sur le plan cognitif, des atouts au niveau de l’humeur sont aussi visibles : les personnes reprennent confiance en elles, se réapproprient leur corps, acceptent mieux la maladie. Les ateliers deviennent en même temps un lieu d’échanges et de parole, une communauté d’entraide entre patients et patientes atteints de la maladie de Parkinson.

 

12 images
Logo Kinésiphilia © Fit Your Mind

À l’heure actuelle, l’ASBL entame un partenariat avec la Mosa Ballet School qui ouvrira ses portes en septembre 2022 à Liège et qui étudiera la pratique de la danse-thérapie pour une série de pathologies.

Olivier Bouquiaux s’intéresse également au concept de savoir expérientiel du soigné, autrement dit : partir du postulat qu’une personne atteinte d’une maladie chronique la connaîtra mieux que quiconque. L’idée est donc de remettre les patient.e.s au centre de leur thérapie, de leurs soins et de davantage les responsabiliser. Si cette méthode prend de plus en plus d’ampleur dans certains pays, elle est encore peu exploitée en Belgique.

12 images
Spectacle Kinésiphilia à Libramont © Patrick Blaszczy

Gauthier Dorban

Gauthier Dorban est Docteur en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques, coordinateur de Recherche de la section Kiné et enseignant à la Haute École Robert Schuman.

Après des études en Sciences Biomédicales à l’Université de Namur, Gauthier Dorban entame un doctorat à l’Université de Liège, avec une finalité Immunologie et Neurologie. Il se lance ensuite dans un post-doctorat, toujours à l’ULiège.

Aujourd’hui, il coordonne notamment les recherches de la section Kinésithérapie de la Haute École Robert Schuman. En collaboration avec les ingénieurs du Département Technique de la HERS, il travaille à la mise au point de prototypes d’appareils utiles dans la pratique des kinésithérapeutes. Ainsi, il développe un dynamomètre numérique portatif permettant de mesurer la force musculaire (tous les groupes musculaires peuvent être testés). Le prototype 1 a été construit en plusieurs exemplaires (suivant le cahier des charges initial) et le prototype 2 (modifications après mises à l'épreuve en conditions réelles) est en cours d'élaboration. Cet appareil permet de réaliser facilement un bilan musculaire en séance à domicile.

Gauthier Dorban s’intéresse aussi à la thérapie ventouse, une thérapie ancestrale, dans le cadre de la lombalgie chronique. Deux étudiantes en kinésithérapie ont initié ce projet en ciblant les chauffeurs routiers qui s’avèrent être trois fois plus susceptibles de souffrir de maux de dos que la population générale. En effet, 74% d’entre eux seraient atteints de douleurs lombaires en raison de la position assise prolongée et des vibrations de la route. Les étudiantes ont ainsi mené une étude auprès de plusieurs groupes de conducteurs en les soumettant à des aspirations par ventouse avec différentes intensités de dépressions, et ce afin d’identifier la plus efficace. À partir de là, les équipes ont commencé à développer un appareil qui répond aux besoins de ce type de traitement. Le prototype permet de contrôler et déterminer une dépression idéale à l’intérieur des ventouses, tout en la maintenant en fonction de l’élasticité de la peau du patient.

12 images
Thérapie ventouse © Pa_YON

Cette recherche a été présentée lors de la Journée des Chercheurs en Haute École, le 25 février 2021, organisée par SYNHERA.

12 images
Logo SYNHERA © SYNHERA
12 images
Recherche Gauthier Dorban © SYNHERA

Pour consulter en détails les projets présentés, cliquez ici.

 

Gauthier Dorban se penche également sur les effets de l’activité physique sur des pathologies comme la sclérose en plaques et la maladie de Parkinson, en collaboration avec l’ASBL Fit Your Mind d’Olivier Bouquiaux et le Centre Neurologique et de Réadaptation Fonctionnelle de Fraiture. Les résultats de ces recherches sont en cours de publication et ont déjà été présentées dans plusieurs congrès.

L’ACTU DE NOS ÉCLAIREURS

Marie Pok, qui fut notre invitée dans LES ÉCLAIREURS le 16 mai 2020 (pour consulter sa notice, cliquez ici), dirige le Centre d’Innovation et de Design du Grand-Hornu. Le CID Grand-Hornu présente actuellement l’exposition Après la Sécheresse. Cette thématique sera au centre d’une table ronde (par Zoom), organisée ce dimanche 30 mai 2021.

12 images
Expo "Après la sécheresse" © Grand-Hornu
Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK