Les Belges du Bout du Monde

France : Pim Geldof, Hôtelier et conservateur de musée à Val d'Isère

La mère de Pim Geldof est originaire d’Ostende. Son père de Bruges. Ils se rencontrent dans le train, se marient et migrent vers Bruxelles. Papa Geldof travaille dans une banque, maman a quitté l’enseignement pour s’occuper de ses enfants. Pim est le petit dernier de la famille. Il vient au monde à Strombeek-Bever et, tout petit déjà, se rend compte qu’aucune racine ne le raccroche à ce village. Comme son grand-père maternel, il est atteint d’asthme. Difficile de ne pas supporter l’humidité quand on vit en Belgique, bien plus pénible encore d’être allergique au pollen quand on est un gamin et qu’on adore jouer dans les champs et les forêts… Un médecin nouvellement arrivé dans la bourgade s’inquiète de son état de santé, de ses maladies répétées et l’envoie chez un collègue bruxellois pour une série d’examens. Ce dernier lui propose rapidement le meilleur des remèdes : un séjour à la montagne. À douze ans, avec sa modeste valise, le petit Bruxellois prend donc le train pour les Alpes françaises. Direction les Brévières, un quartier situé entre Tignes et Val d’Isère. Là, il est merveilleusement accueilli, découvre des familles aux racines bien établies et partage leur mode de vie. Pour la première fois de son existence, il a le sentiment d’être enfin chez lui. Grâce au moniteur de ski Gérard Morgon, l’amour du ski est immédiat. « De toute façon, la gravité t’amènera toujours à la maison » lui répète-t-il. Cette phrase, ces moments de bonheurs réels s’ancrent dans son esprit. Depuis, chaque année, Pim retourne régulièrement à la montagne. Il n’est presque plus malade. Le ski devient pour lui une vraie passion, tant pour sa technique que pour son histoire. En 1979, après avoir achevé ses humanités sportives et tenté une licence en éducation physique à l’ULB, il quitte définitivement le Plat Pays pour s’installer à Val d’Isère. Quelques années durant, il est technicien démonstrateur chez Salomon avant de s’occuper, en compagnie de son épouse Chantal, docteur en médecine chinoise, de la gestion de studios dans la station. Parce qu’il est attaché au lieu où il vit, il part également à la recherche de son histoire. Il ne conserve pas égoïstement le fruit de ses trouvailles puisqu’il crée le musée de Val d’Isère, un bel écrin où sont confinés les trésors de la localité et où est retracée l’aventure du ski. Un magnifique clin d’œil en guise de remerciement à toutes celles et ceux qui ont un jour accueilli les bras grands ouverts celui qui est devenu le plus Savoyard des Belges… et qui est très heureux de l’être. Le 5 juin 2014, quand il disparaît brutalement, c’est un grand vide qu’il laisse dans la station. Merci, l’artiste pour tout ce que tu as fait et tout ce que tu étais.

Télécharger l’émission

Pim GELDOF Hôtelier et conservateur de musée à Val

73sakura@wanadoo.fr

www.sakura7.com

www.valdhistoire.com

 

Article tiré du livre "Les Belges du Bout du Monde" d’Adrien Joveneau et Frédérique Thiébaut, Racine & RTBF. be

 

L’émission de télévision Les Belges du Bout du Monde est une production et réalisation de IPEP

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK