Les Belges du Bout du Monde

France : Martine Baldovini-Goffinet, Fondatrice d'une fromagerie artisanale en Corse

Issue d’une famille de cinq enfants, Martine Goffinet n’a que quelques mois lorsque ses parents quittent le Congo pour s’installer à Woluwe-Saint-Lambert. Elle y passe une jeunesse insouciante et y réalise ses études d’institutrice primaire.

Télécharger l’émission

Pour moi, la Belgique, c’est… mes racines. Je l’ai quittée sans me retourner, mais à 50 ans passés, elle a repris une place dans ma vie. J’aime y retourner pour y retrouver les miens et les lieux de mon enfance.

Ce qui me manque le plus de la Belgique, c’est… le calme, l’espace… Trop de monde et de sollicitations.

Enseigner les rudiments du français et des mathématiques aux petites têtes blondes n’est pourtant pas pour elle : en 1981, à 21 ans, son idéal est plutôt de l’ordre d’un retour à la nature façon " baba cool ". Pour le suivre, elle décide de rejoindre son petit ami Olivier qui avait quitté la Belgique pour élever des chèvres en Corse. La sauvagerie de l’île de Beauté les fascine, l’envie de faire revivre une maison abandonnée, de partir de rien et de construire leur nid petit à petit est omniprésente chez les tourtereaux. Pour donner vie à leur projet, ils font des petits boulots ici et là tout en parcourant les villages à la recherche de l’endroit idéal. Au bout de six mois, fatiguée de cette vie nomade, Martine souhaite rentrer en Belgique. La providence fait son œuvre : le couple déniche une propriété à Solaro, la commune la plus méridionale de la Haute-Corse. Dans cet endroit perdu sans aucun confort, ils installent leurs chèvres corses et créent une petite fromagerie fermière.

Hélas, après sept années de vie commune et la naissance de leur fils, le couple se sépare. La Saint-Lambertienne se retrouve seule à gérer l’exploitation. Elle se forme pour mener à bien son entreprise et, un an plus tard, croise la route de Xavier, un berger corse en cours d’installation dans la proche commune de Pietroso. Notre compatriote, accompagnée de ses chèvres, déménage et, avec son nouveau compagnon, vit de la transformation du lait de leurs caprins en fromage.

En 1996, le couple vend son troupeau pour créer une fromagerie artisanale aux normes européennes et fabrique des fromages corses au lait cru de brebis de différents types (brocciu, pâte molle, tomette à l’ancienne, etc.), plusieurs fois médaillés dans les plus grands concours. Active à la fromagerie, Martine n’est pas en reste pour accueillir les visiteurs : elle met à leur disposition une ancienne maison cantonnière joliment restaurée et une cabane perchée en bordure de rivière, faisant de la sorte vivre le petit hameau niché au cœur du maquis.

Article tiré du livre "Les Belges du Bout du Monde" d’Adrien Joveneau et Frédérique Thiébaut, de rouck Publishing & RTBF. be

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK