Les Belges du Bout du Monde - Émission radio

Hommage à Mitiku Belachew, le berger devenu chirurgien

En ce jour de la fête des pères, nous voulions rendre hommage à un papa pas comme les autres : Mitiku Belachew, le berger devenu chirurgien qui nous a quitté il y a tout juste 2 mois… Il aurait eu 79 ans ce week-end, même s’il restait très discret sur son âge et si son année de naissance reste un mystère...

Nous sommes tristes mais tellement heureux d’avoir croisé la route de ce grand homme dans notre émission les Belges du bout du monde.

Elevé sobrement à l’école de la nature, ce Sage connaissait le prix de la vie, il en a tant sauvé de par le monde, en Ethiopie, son pays natal, en Belgique, son pays d’accueil, en Australie et aux Etats-Unis où il était invité pour partager son invention. Partout, cet enfant des hauts-plateaux était reconnu comme une sommité mondiale…

" Celui qui a vu la montagne n'a plus peur de la colline ", nous disait-il à sa descente du Kilimandjaro qu'il avait escaladé, à 67 ans, l'œil toujours complice et malicieux. Une ascension à l'image de sa vie : toujours plus haut ! Le premier chirurgien au monde à réaliser la pose de l'anneau coelioscopique est entré, comme sa compatriote Lucy, notre maman universelle, dans l'histoire de l'humanité.

Ce Seigneur des Anneaux finançait discrètement la restauration de l'école et du centre de santé de son petit village. Sa science n'avait d'égale que sa générosité, puisse son étoile nous éclairer pour l'Éternité...

Dans l’immédiat, je vous propose d’écouter quelques extraits des émissions réalisées avec lui, et nous commençons avec celle du 23 février 2016.

7 images
Mitiku Belachew, le berger devenu chirurgien © Tous droits réservés

Devenu citoyen belge, il n’a jamais renié ses origines. A l’apogée de sa vie professionnelle le Professeur Mitiku Belachew décide d’investir dans ce qui lui a permis de donner le meilleur de lui-même… l’éducation ! Il a fondé une école et un centre de santé dans le village où il a grandi. Avant de s’y rendre ensemble, il me fixe rendez-vous à Addis-Abeba, 2300 m d’altitude, la capitale la + élevée du continent.

Au bord du cratère de Wonchi, son village natal, Mitiku est accueilli comme un prophète dans son pays. Le berger devenu chirurgien est la fierté de toute la communauté ! Le projet qu’il a lancé ici permet aujourd’hui à 700 enfants des montagnes d’aller à l’école dans un village où il n’y en avait pas… Emu par cet accueil grandiose et les nombreux témoignages de gratitude, Mitiku Belachew récolte ce qu’il a semé.

7 images
MITIKU BELACHEW, LE BERGER DEVENU CHIRURGIEN ! © Tous droits réservés

Pour éduquer un enfant, il faut tout un village… Un village qui n’arrête pas de célébrer le retour de son ancien berger… Mitiku Belachew se plie de bonne grâce aux cérémonies d’accueil dans sa petite école. Une chaleur humaine digne de la cité ardente. Oufti, quelle ambiance, me dira-t-il en souvenir de ses années d’études au Sart-Tilman. Mitiku sait l’importance de l’enseignement… Lui qui est bardé de diplômes, lui qui est reconnu internationalement, sait aussi que la première école qui l’a façonné, c’est celle de la nature…

7 images
MITIKU BELACHEW, LE BERGER DEVENU CHIRURGIEN ! © Tous droits réservés

Changement de décor, après ce retour aux sources, Mitiku me ramène à Addis Abeba, la capitale aux 7 millions d’âmes. Une ville grouillante où l’ancien petit berger a aussi été chirurgien. Et pas n’importe lequel, le 1er au monde à réaliser la pose de l’anneau gastrique par laparoscopie. Une technique révolutionnaire qu’il a aussi pratiquée à l’hôpital Yared où ses collègues se souviennent évidemment du professeur et l’accueillent avec chaleur… Dans tous les couloirs de l’hôpital, Mitiku salue avec la même bienveillance tout le personnel, qu’il soit d’entretien ou chirurgien, infirmier ou administratif… Cet honnête homme sait que ce n’est pas la fonction qui nous grandit mais la manière dont on l’a rempli !

7 images
MITIKU BELACHEW, LE BERGER DEVENU CHIRURGIEN ! © Tous droits réservés

Petit flash-back, le 1er septembre 1993, Mitiku Belachew réalise la première pose d’un anneau gastrique avec caméra laparoscopique. Une caméra qui deviendra son instrument privilégié. En ¼ de siècle, elle lui aura permis d’opérer plus de 30.000 patients, un peu partout sur la planète. Un pied en Ethiopie, l’autre dans l’hémisphère nord, Mitiku Belachew est un Médecin sans frontières, il fait rayonner son invention dans les petits hôpitaux d’Afrique et dans les + grandes cliniques de la planète. S’il parcourt le monde, il n’oublie jamais d’où il vient et ses confrères Ethiopiens font partie de sa garde rapprochée…

7 images
MITIKU BELACHEW, LE BERGER DEVENU CHIRURGIEN ! © Tous droits réservés

Pays anglophone d’Afrique de l’Est, l’Ethiopie est une mosaïque culturelle où l’on parle aussi plus de 400 langues et dialectes. C’est un des berceaux de l’humanité, le pays des origines… de nos origines à tous, quelle que soit notre couleur ou notre culture… Pour rien au monde, nous n’aurions pu manquer de rendre visite à Lucy, notre maman universelle. Une Australopithèque d’un peu plus de 3 millions d’années, découverte dans la vallée du Rift par le paléontologue Yves Coppens, en 1974. La jeune femme repose aujourd’hui au Musée National-d’Ethiopie

7 images
MITIKU BELACHEW, LE BERGER DEVENU CHIRURGIEN ! © Tous droits réservés

"Celui qui a vu la montagne n’a plus peur de la colline…" Originaire d’un pays qui compte 25 sommets de plus de 4000 mètres, Mitiku Belachew a récemment escaladé le toit de l’Afrique, le Kilimandjaro, Une ascension à l’image de sa vie : toujours plus haut. Son parcours de petit berger devenu chirurgien est déjà formidable mais devenir le premier chirurgien au monde à réaliser la pose de l’anneau cœlioscopique, le fait entrer, comme Lucy, dans l’histoire de l’humanité… Une histoire belgo-éthiopienne… non peut-être ?

7 images
MITIKU BELACHEW, LE BERGER DEVENU CHIRURGIEN ! © Tous droits réservés

Pour Mitiku, la mort fait partie de la vie.  Décédé en avril dernier à l'Université de Liège, à l'endroit même où il avait entrepris ses études en Belgique.

Il a donné son corps à la science.  A la rentrée prochaine, des étudiants vont apprendre la médecine grâce à son corps...  Tout un symbole de transmission, un dernier acte de partage et un beau message : " La vie continue...".

Sa famille et ses amis vont perpétuer sa mémoire et prendre le relais de son œuvre via l'association Salantah, active en Ethiopie et au Maroc, elle a beaucoup de relais généreux en Belgique.

Merci à toutes et à tous...

Goûtez au dépaysement proposé par Adrien Joveneau et les Belges du bout du monde à 9 heures le dimanche sur La Première, dès 10 heures en podcast sur Auvio et retrouvez les histoires et les bons plans de centaines de Belges qui vivent aux quatre coins du monde sur la Carte des Belges du Bout du Monde.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK