Les Belges du Bout du Monde - Émission radio

Congo RDC : Luc Henkinbrant, Retraité actif dans des projets de droits de l'Homme, justice, et réforme de la police

Télécharger l’émission

Les Belges du bout du monde, se dirigent vers le Congo et plus précisément au bord du Lac Kivu. Ils y retrouveront Luc Henkinbrant, ce Verviétois d’origine a laissé derrière lui une carrière impressionnante de 30 ans dans le domaine des droits de l’homme (directeur chez Amnesty International, 10 ans dans le bureau des Droits de l’Homme des Nations Unies au Rwanda et République Démocratique du Congo) pour une retraite " active " dans divers domaines : consultant dans des programmes et projets variés (Droits de l’Homme, Justice, Réforme de la police, etc), Professeur à l’Université Catholique de Bukavu et à l’Académie militaire de la RDCongo mais aussi conseiller technique de l’Observatoire de la parité (www.observatoiredelaparite.org) et animateur d’une agence conseil en développement du tourisme durable autour du lac Kivu (www.agenceesperance.net). Malgré cette vie bien chargée, il prendra le temps d’être au côté d’Adrien Joveneau afin de raconter les expériences qu’il vit au Congo depuis 2001 et principalement au Kivu depuis 2006.

3 images
Congo RDC: Luc Henkinbrant & Wendy Bashi © Tous droits réservés

En plateau, la charmante Wendy Bashi, originaire du sud du Kivu, sera présente dans le studio. Etablie à Bruxelles, elle est journaliste freelance pour plusieurs médias dont notamment TV5 et la RTBF. Elle vient de réaliser son premier documentaire " Rumeurs du Lac " dans lequel les pêcheurs, gardiens du Lac Kivu, racontent et se racontent des petites histoires du quotidien, la famille, la vie, la mort,… Marquée par la découverte de son premier hiver en Belgique, elle parlera de ses souvenirs d’enfance, ses projets,… et de la vie ici et là-bas !

3 images
Congo RDC: Luc Henkinbrant & Wendy Bashi © Tous droits réservés

Retour à la carte

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK