Le plus grand Musée du Monde

[MUSEE] Redécouvrez la Gaume

Petit bout de Lorraine comme " égaré " en Wallonie, la Gaume belge – car il y a une Gaume française – est un petit monde en soi, habité par une culture singulière et façonné par une géographie et une climatologie particulières. L’archipel gaumais s’échelonne le long de la haute vallée de la Semois, il est riche d’une histoire intense que plusieurs lieux muséaux regroupés sous la coupole du " Musée gaumais " restitue aujourd’hui avec bonheur. Et pour qualifier certaines pièces qui y sont jalousement conservées, le mot de " trésor " n’est pas galvaudé. Le fameux bas-relief gallo-romain de la moissonneuse des Trévires s’y trouve notamment en compagnie de l’incroyable Double-Madone de Sainte-Marie-sur-Semois…

Comme la plupart des autres institutions muséales belges, le Musée gaumais a rouvert ses portes après deux mois de léthargie imposée. Le confinement aura judicieusement été mis à profit : bien qu’en équipe réduite, le personnel et les entreprises restées sur place se sont attelées à la rénovation de plusieurs salles du musée, dont la moindre n’est pas le " Cabinet de curiosités " à la manière du XVIIIe siècle. On appréciera aussi la transformation et les nouvelles harmonies de couleurs dans l’important espace des " Croyances et Coutumes " qui reprend des œuvres majeures de l’art religieux et des symboles étonnants des anciennes superstitions.

 

 

6 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Installé dans les vestiges de l’ancien couvent des Récollets de Virton, le Musée gaumais – que les visiteurs ont coutume d’appeler " Le petit Louvre de la Gaume ", tant la qualité des objets et la diversité des thèmes abordés sont grandes – abrite de très nombreuses pièces de qualité relevant de l’archéologie, des beaux-arts, de l’artisanat régional ou encore des contes et légendes.

Sous les voûtes, de l’ancien couvent, la " Salle du Fer ", les intérieurs reconstitués de la maison gaumaise et la chambre d’hospice ont eux aussi subi une cure de rajeunissement. Plus visible à l’extérieur, s’achève la restauration du célèbre jacquemart doré, sonnant les heures au sommet du clocher, ainsi que d’une vaste extension appelée " Galerie du Récollet " qui offrira à partir de septembre 2020 un très bel espace aux futures expositions. Avec les façades à nouveau rutilantes du Musée gaumais, c’est l’aspect de cette entrée de la ville retrouve une belle part de son lustre.

Dans l’immédiat, le Musée finalise la mise en place de l’exposition " SACRISTI ! Ornements sacrés, Sacrés ornements " qui sera inaugurée le 15 juillet. Le public y découvrira ce qui faisait le décor parfois insolite des lieux de cultes religieux, aussi bien de la tradition chrétienne que des autres religions.

6 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Infos pratiques

Musée gaumais
38-40, rue d'Arlon
6760 Virton

Tel : 063/57.03.15

 

Site : www.museesgaumais.be

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK