Le Mug

Stephen King, un génie indémodable

Stephen King, un génie indémodable
Stephen King, un génie indémodable - © Larry French - Getty Images

Le Mug s’est penché sur un « Roi » présenté comme tel par Elodie. Stephen King, le grand maître de l’horreur, est mis en lumière à l’occasion de la sortie de l’ouvrage : « D’après une histoire de Stephen King » écrit par François Cau et Matthieu Rotsac, qui décortique en détail les adaptations cinématographiques et télévisuelles de ses romans.

Avec plus de 50 nouvelles et 200 romans, Stephen King est devenu l’un des écrivains les plus influents de la Pop Culture. Il reste l’auteur vivant le plus adapté au cinéma. Selon François Cau, coauteur du livre " D’après une histoire de Stephen King ", le maître du suspense est surtout l’auteur contemporain et le plus prolifique à avoir le mieux retranscrit la face cachée des États-Unis : un bouillon d’idées noires, de contes et de légendes sombres. Il s’est tout réapproprié en parlant de l’Amérique " d’en bas ". Ses récits regorgent d’endroits mystérieux au fin fond des Etats Unis.

François Cau et son complice Matthieu Rotsac, ont écrit ensemble ce guide exhaustif qui rassemble sur près de 300 pages la totalité des adaptations de l’univers King. Pour arriver à ce résultat, les auteurs ont mis en place une méthode de travail très particulière. " Nous avons regroupé les récits en fonction d’une série de thèmes comme des personnages récurrents, des morts d’enfants, un personnage de femme forte, des scènes de sexe gênantes, etc. "

Une expérience qui se reflète dans ses œuvres

" C’est vrai que ce n’est pas là où Stephen King est le plus fort ", relance Xavier avec humour. Il nous a confié que d’après lui, c’est grâce à ces quelques passages osés qu’il s’est fait repérer. Les addictions de manière générale ou encore le "Héros alcoolique" sont des phénomènes très cycliques dans les romans de Stephen King. Ils font référence à sa propre histoire. François Cau confirme " L’icône du thriller est une personne qui a effectivement eu beaucoup de problèmes avec la boisson accompagnée de substances illicites et ça a fini par contaminer son style comme lors de la rédaction des " Tommyknockers " par exemple. Un roman très contrarié où il y a des espèces de réflexions à la limite du complotisme qu’il a néanmoins réussi à beaucoup mieux canaliser par la suite ".

King a beaucoup véhiculé des histoires saugrenues en prétendant que celles-ci étaient vraies. Avec l’expérience, le grand écrivain du fantastique a également affiné son analyse politique. Il développe au fil de sa carrière une véritable finesse d’écriture qui fait sa patte. Sa dernière publication " L’Institut " en est la preuve. Il offre un parallèle assez intéressant mettant en avant le côté beaucoup plus posé et réfléchi de l’écrivain.

Également convié en studio, le chroniqueur Gorian Delpâture considère toutes les adaptations de Stephen King faites au cinéma ou en télé comme des trahisons. Pour lui, ce sont rarement des réussites. Parce que la force principale de King, au-delà de sa marque de fabrique qu’est l’épouvante, c’est surtout la description d’une société. Mais cette facette de l’écrivain n’intéresse pas les réalisateurs et producteurs de cinéma ou de télévision. Dans un souci d’efficacité, les adaptations ne retiennent que les scènes d’actions ou d’épouvantes. L’histoire est ainsi réduite au maximum pour ne garder que l’horreur.

Du fantastique au réel

" C’est tellement bien écrit que chaque lecteur va se faire son propre film. En lisant le roman, la plupart du temps, les bouquineurs sont souvent déçus. C’est ce qui reflète ce grand paradoxe de l’auteur de Shining : il est créé par le cinéma, il est nourri par le cinéma, mais en même temps il est presque inadaptable parce qu’il écrit tellement bien cinématographiquement, que lorsque l’on voit un de ces films, on se sent trahit nous-même ". C’est sur ce ton convaincant que Gorian Delpâture termine cet échange. Une constatation marquante, mais bel et bien réelle.

Même si une éventuelle déception pourrait se faire ressentir auprès des lecteurs à travers la plupart de ces transpositions, cela n’empêchera en rien de futures productions. Car le grand King restera toujours affilié au succès. Cette icône de la Pop culture ne cesse donc jamais de se manifester à travers ses nombreux écrits. Qu’ils aiment ses livres, ses films ou les deux, les adulateurs de Stephen King trouveront dans les pages " D’après une histoire de Stephen King ", des analyses sur l’intégralité de ses adaptations. Une lecture promettant frissons et redécouvertes de ses multiples chefs-d’œuvre.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK