Le Mug

Envie d’une série d’espionnage ? Essayez The Honourable Woman

Le Séries Corner a fait sa rentrée avec de nouveaux titres. Stanislas Ide vous propose une pépite : The Honourable Woman. Il s’agit d’une série d’espionnage anglaise avec Maggie Gyllenhaal. C’est une série en 9 épisodes qui aborde un sujet très touchy : le conflit israélo-palestinien.


 

Le pitch

C’est l’histoire de Nessa Stein. Elle est Israélo-Britannique, elle est riche et son père œuvre dans l’industrie de l’armement. Mais son truc à elle, c’est la paix. C’est un personnage haut en couleur : naïve, narcissique, exaltée parfois même borderline mais déterminée à œuvrer pour la paix.

Au départ, elle entreprend une affaire avec un entrepreneur palestinien : placer des câbles internet en Cisjordanie. Mais son associé est assassiné et le fils de son amie palestinienne va se faire enlever. D’un coup, les services secrets britanniques vont mener l’enquête.

On se rend très vite compte qu’il y a du secret entre les protagonistes. Nessa va se retrouver au carrefour de mille intentions mais elle a un superpouvoir : une volonté de ne pas se corrompre au passage

 

In Fine : question : à quel point peut-on se compromettre pour suivre ses idéaux ?

Les raisons de regarder "The Honourable Woman"

Pour Stanislas Ide, il y a plusieurs bonnes raisons de regarder la série :

 

  1. "Il y a du fric à l’écran". C’est une série spectacle avec des acteurs de cinéma.
  2. On a voulu que ce soit beau : décors, mise en scène, musique, scènes d’action
  3. Le casting : On y retrouve Maggie Gyllenhaal que l’on avait déjà vue dans Batman ou The Deuce
  4. Elle n’est pas seule. Lubna Azabal, une actrice belge (Incendies, La Trêve) fait également partie de la distribution.

Série d’espionnage ou série policière ?

  • On est d’abord sous un angle divertissant. On n’a pas besoin de connaître les tenants et les aboutissants du conflit pour s’y retrouver. La série joue sur les effets dramatiques : twists, suspicions, duplicité.
     
  • Il y a également cet humour british et ces agents anglais qui sont de pures caricatures : parapluie, thé, biscuit…
     
  • En plus, le duo d’enquêteurs couche ensemble et est capable de se lâcher des vacheries tout en souriant.

Une série qui fait réfléchir

  • Effectivement, la réflexion politique est bien présente et n’occulte aucun sujet. Aucune zone d’inconfort n’est évitée :
     
  • On assiste à discussions contradictoires intelligentes
  • On passe du pacifisme au réalisme politique, du Cynique au Bisounours
  • On parle de politique ségrégationniste, de terrorisme ou de légitimité de la violence

 

Bref, c’est une série qui ose mettre les mains dans la boue et qui ose parler à notre intelligence.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK