Le Mug de l'été

Kid Noize - Le rythme des saisons par Stephen King

Ah ce que j'aimerais être vous, vous qui n'avez pas encore vu, lu, entendu ce classique culturel ! Que ce soit un livre, un film, une série, un album, un morceau, un monument ou un courant artistique, des artistes belges partagent leurs coups de cœur ! Le DJ Kid Noize évoque son attachement pour une oeuvre peut-être méconnue du plus célèbre des écrivains fantastiques.

Stephen King est l’un des auteurs les plus prolifiques et les plus populaires de notre ère, comme le témoigne les dizaines d’adaptations en tous genres (cinéma, série, BD, musique, etc.) qui continuent à déferler chaque année. Il a connu le succès dès son premier roman Carrie en 1974 et depuis ce jour, il écrit et publie avec un rythme qui force le respect. Son impressionnante bibliographie compte pas moins d’une soixante de romans, plus de deux cents nouvelles, sans oublier des essais et des scénarios. Faire l’inventaire exhaustif de son œuvre n’est pas impossible mais cela demande beaucoup de temps ! Bien sûr, certaines œuvres sont entrées dans la postérité (Shining, Simetierre, Ça, Le Fléau, la série La Tour sombre) plus que d’autres (Les Tommyknockers par exemple) et chaque lecteur à ses préférences et ses affinités. Kid Noize propose de se replonger dans Différentes Saisons, une œuvre très singulière à plus d’un titre.

Différentes saisons : format hybride qui dévoile une nouvelle facette du King

Quatre histoires réparties sur quatre saisons. Quatre histoires rassemblées dans un recueil non pas de nouvelles, mais d'histoires courtes, trop courtes que pour être publiées en romans autonomes et sans doutes trop longues que pour être dénommées sous le vocable de nouvelle. Voilà pour les présentations formelles. En post-face, Stephen King revient sur la création de ces quatre saisons et leur intéressante genèse. Chacune d'entre elles est née à la fin d'un grand roman (Salem, Shining, Dead Zone et Charlie) soit dans l'ordre de rédaction Le Corps, Un élève doué,  Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank et enfin La Méthode respiratoire. King ne savait pas trop comment s'y prendre pour présenter ces différents écrits à son éditeur. Ces quatre récits ont des points communs tout-à-fait inédits : ils ne comportent pas d'éléments surnaturels et s'éloignent du genre fantastique et de l'épouvante si chers à l'identité de son auteur. A défaut de terreur et de sang, King révèle ici une nouvelle sensibilité où il immerge le lecteur dans des "réalités" incroyables : histoire d'amitié entre deux prisonniers sur fond d'évasion, rapprochement dangereux entre un étudiant et un vieux nazi, road-trip d'un groupe d'adolescents à la recherche d'un vieux cadavre et enfin récit d'un accouchement dans des conditions assez inédites. 

3 saisons adaptées sur grand écran

Seule La Méthode respiratoire n'a pas connu les joies d'une seconde vie au cinémaLes trois autres histoires ont rejoint la grande liste des films adaptés du corpus "kingien". Sur les trois saisons, on compte deux classiques et une pépite injustement oubliée. Stand by me ouvre le bal en 1986 et reprend Le Corps et son escapade en forme de quête initiatique. Cette comédie dramatique remporte à sa sortie un succès inattendu. Porté par un casting sensationnel, le film est considéré comme l'une des meilleures adaptations de l'œuvre de King tout comme Les Evadés de Frank Darabont. Sorti en 1994, cette relecture fidèle de Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank est sans doute la plus acclamée de toutes. Tim Robbins et Morgan Freeman forment l'un des duos masculins les plus mémorables de l'histoire du cinéma. Pourtant, le premier long métrage de Darabont est initialement un échec commercial, et ne remporte pas un seul des sept Oscars pour lequel il est nommé. Le film sera réhabilité après sa sortie en vidéo et est désormais considéré comme l'un des plus grands films de tous les temps si l'on en croit IMDB, la célèbre base de données sur le 7ème art. 

En revanche, Un élève doué de Bryan Singer est tombé dans l'oubli depuis sa sortie en 1999 et ne semble pas prêt d'être redécouvert. Pourtant, cette adaptation édulcorée de l'histoire du même nom possède bien des qualités, à commencer par sa distribution : le jeune Brad Renfro (disparu en 2005) et surtout Ian McKellen, glaçant dans la peau d'un nazi qui cherche à se faire oublier. Relation ambiguë qui évolue en une curieuse confrontation malsaine et perverse, violence psychologique avec en ligne de fond une évocation des plus sombres heures du 20ème siècle, Un élève doué mérite vivement une seconde chance ! 

Le livre de chevet de Kid Noize

Si vous voulez pousser l'expérience plus loin, le DJ à la tête de singe conseille d'écouter en parallèle à la lecture les deux albums Lost Themes I & II d'un autre maître de l'horreur (qui a aussi adapté Stephen King avec Christine), John Carpenter. Le réalisateur et scénariste de Halloween, Assaut et The Thing est aussi compositeur, il a signé la majorité des bandes-originales de ses films ainsi que deux albums atmosphériques sortis en 2015 et 2016. Un complément musical d'exception pour (re)découvrir ce fascinant et jubilatoire recueil. 

Le nouveau single de Kid Noize " Blow It Up ", vient de sortir. Très présent sur les réseaux sociaux, l'artiste joue en live sur Instagram 2 fois par semaine : les mercredi et dimanche à 16h.