Le Mug de l'été

Confinement et jeux de société : le boom du 'print and play' et des jeux en ligne

Premier prototype du jeu Association 10 Dés, sur le principe du Print and Play
Premier prototype du jeu Association 10 Dés, sur le principe du Print and Play - © Thierry Saeys et Yves Hirschfeld

Le secteur des jeux de société connaît un regain d’intérêt et une croissance des ventes importante. Jeux solo, jeux pour deux, jeux familiaux, jeux connectés, jeux à imprimer soi-même, l’univers des jeux de société déploie un potentiel de solutions créatives et ludiques quasi illimité.

Avec Thibaut Quintens, auteur, éditeur et distributeur de jeux de société, voyons comment le confinement réinvente les rapports ludiques et sociaux et comment le jeu de société se dématérialise pour mieux se diffuser.


Le retour des jeux de société ?

Il faut un peu relativiser, le jeu de société n’avait pas disparu, en réalité il connaît une expansion importante depuis une bonne dizaine d’années.

"Il est toutefois certain que le confinement offre un espace temps qu’on n’avait pas et qui est intrinsèque aux jeux de société, tout comme la notion de lien, d’échange."

On constate pour le moment une nette augmentation des ventes de jeux de société, jusqu’à 83% en France. Le grand gagnant du confinement est clairement le puzzle, avec une augmentation de 122%. Les jeux solo sont aussi champions des ventes.

Pour Thibaut Quintens, cette augmentation d’achats de jeux profite principalement à tous les jeux qui sont déjà des best sellers, connus du grand public.
 

Les jeux à imprimer soi-même

La tendance Print and Play existait surtout au sein du milieu, pour réaliser des tests sur les jeux. Le confinement a popularisé cette tendance.

"Tous, auteurs, éditeurs, distributeurs, on cherche des solutions pour garder en vie nos jeux, pour les faire connaître. On rivalise tous d’ingéniosité et d’idées pour essayer d’adapter nos jeux sur du Print and Play, accessible au grand public. A la base, on l’utilise au quotidien pour partager sur des prototypes ou pour faire découvrir un jeu à l’étranger.

C’est effectivement un moyen qu’on réexploite de manière la plus large possible, pour que tout un chacun, depuis chez lui, sur des pages A4, puisse imprimer des cartes, des jetons, et puisse se mettre à jouer et découvrir un nouveau jeu."

Il recommande en particulier les escape games : plusieurs d’entre eux ont été adaptés pour Internet, on peut les télécharger et les imprimer chez soi. Sur jeux.eludice.com, Stay at Home est un escape game/serious game qui vous donne les trucs et ficelles pour sortir du coronavirus !


Une concurrence pour les jeux de société matériels ?

C’est une solution qui fonctionne bien en ces temps particuliers, qui permet aux gens de découvrir des jeux, mais encore faut-il prendre le temps de découper, de coller, d’assembler… Thibaut Quintens pense toutefois que cela ne remplacera pas le jeu de société en lui-même, l’objet, ni la pratique du jeu de société réel.

"Le jeu de société reste effectivement un outil qui, physiquement, relie des gens autour d’une table, à travers un matériel qui est beau, une immersion graphique, des illustrations de plus en plus belles. Il y a une énorme évolution de la part des illustrateurs aujourd’hui, ainsi que sur les matériaux utilisés en édition. Cela fait partie intrinsèque d’une boîte de jeux, et c’est irremplaçable."


L’utilité du jeu de société en ces temps de confinement

Le jeu est un moyen d’échanges et de lien. Le lien peut très bien continuer à exister grâce aux jeux en vidéoconférence, à travers une caméra.

Les jeux à deux ou en solo permettent de passer un temps, de prendre un temps, de poser les choses, de vivre l’instant présent.

"Le jeu de société a cette magie qu’une fois qu’on est dans un jeu, qu’on soit seul ou à plusieurs, tout le reste n’existe plus, on est dans un instant présent fort et important, le temps se pose. C’est l’un des avantages du jeu dans ce confinement."

Thibaut Quintens conseille de choisir des jeux qui favorisent l’échange d’idées, de perspectives, de ressentis. Il suggère Compatibility, un jeu classique qui permet de nombreux échanges, à partir de photos.


Les jeux à distance

Les auteurs, éditeurs, distributeurs de jeux proposent aussi des jeux à pratiquer à distance, via une app connectée, auxquels on peut jouer pendant un apéroskype par exemple. L’offre est très large et très variée.

Ils organisent aussi des événements sur les réseaux sociaux pour encourager les gens à venir jouer ensemble. Le jeu Welcome, animé sur Tric Trac TV, une chaîne spécialisée dans le jeu de société, a rassemblé dernièrement plus de 800 joueurs !

Le site boardgamearena propose une centaine de jeux contemporains en ligne.

Gusandco propose aussi toute une série de jeux à distance, et même des jeux de rôles.

Thibaut Quintens a fondé l’association Let’s Play TogetherJuste avant le confinement, venait de sortir le jeu Association 10 Dés. Pour le faire vivre, les auteurs proposent tous les deux jours, sur la page Facebook Association 10 Dés, des challenges autour du jeu.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK