Le Mug de l'été

Barbara Abel - Cyrano, un idéal de la perfection

Ah ce que j'aimerais être vous, vous qui n'avez pas encore vu, lu ou entendu ce classique culturel ! Que ce soit un livre, un film, une série, un album, un morceau, un monument ou un courant artistique, des artistes belges partagent leurs coups de cœur ! C'est au tour de l'auteure Barbara Abel de nous emporter dans les vers de l'une des plus célèbres pièces de théâtre du répertoire français.

" C'est un roc ! ... c'est un pic ! ... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule ! " Cet extrait de la célèbre tirade du nez est sans aucun doute l'un des passages les plus connus, les plus cités de Cyrano de Bergerac. Derrière cette pièce, il y a un homme, Edmond Rostand. Son histoire personnelle est tout aussi passionnante que celle de son oeuvre la plus populaire.

Aux origines du véritable Cyrano

En 1896, le poète Edmond Rostand n'a pas encore trente ans quand il se consacre à l'écriture d'une très ambitieuse pièce de théâtre. Le contexte de l'époque n'est pourtant pas à la fête. L'affaire Dreyfuss vient d'éclater et le climat politique est très tendu en raison de différents attentats anarchistes. Sur le plan culturel, la scène théâtrale semble n'avoir d'yeux que pour les pièces de boulevard et les vaudevilles dont le plus illustre représentant est Georges Feydeau. Mais le jeune auteur à d'autres idées en tête. Son inspiration, il la puise dans la vie d'un personnage historique qui a vécu au XVIIème siècle, Savinien de Cyrano de Bergerac. Cet écrivain libertin qui fascine Rostand est à l'origine de la pièce, bien que le dramaturge s’affranchisse des faits réels pour imaginer sa propre histoire. Le Cyrano de la fiction, héros romantique par excellence, est marqué par une difformité entrée dans la légende : un horrible nez qui le rend disgracieux aux yeux de tous. 

Une comédie dramatique vouée à l'échec...

Si Rostand s'applique corps et âme dans son projet, il n'est pas pour autant content de lui. Entre une dépression, des réécritures incessantes et un manque d'assurance, l'auteur traverse une période difficile, d'autant que le succès tarde à venir. Sa création a un coût avec une multitude de décors et de figurants. Et surtout Rostand ne croit pas en Cyrano. Même s'il s'est entouré d'acteurs qui ont eu confiance en lui et son projet, le jour de la première présentation, il craque et anticipe un désastre. La pièce est très longue (cinq actes contre les trois d'usage), elle est écrite en vers et conçue en alexandrin quasiment dans son intégralité, alors que la prose domine le répertoire théâtral de cette fin de siècle.

Contre toute attente, la pièce est un triomphe ! Du jour au lendemain, Edmond Rostand se transforme en figure du poète national avant d'obtenir quelques années plus tard son siège à l'Académie française. Son succès, il le doit sans doute à son idée tout à fait novatrice de rassembler différents registres de langues, un lyrisme un peu désuet et une truculence héritée de la comédie. C'est l'humour qui rend cette pièce très populaire sans jamais sacrifier l'émotion et le tragique. 

Des interprètes illustres

Cyrano de Bergerac reste l'une des pièces les plus jouées au monde. De nombreux comédiens se sont glissés derrière le nez protubérant de ce personnage haut en couleur et ont mémorisé les 1600 vers du texte : Jean-Paul Belmondo, Bernard Weber, Jean Marais, Philippe Torreton et plus récemment Bernard Yerlès.

Au cinéma, l'interprétation la plus éclatante est celle de Gérard Depardieu dans le film réalisé en 1990 par Jean-Paul Rappeneau. Une prestation saluée par de multiples récompenses et qui aurait pu être couronnée par un Oscar du meilleur acteur hélas manqué de peu. 

Fasciné par le destin hors du commun de ce chef d'oeuvre du répertoire français, le dramaturge franco-britannique Alexis Michalik s'est intéressé au parcours atypique de Rostand avec sa pièce Edmond.  Un succès qui a donné suite à une adaptation sur grand écran toujours sous la supervision de son créateur. 

Plus d'un siècle après sa première apparition sur les planches, Cyrano reste un mythe. Le succès jamais démenti de la pièce continue de fasciner un public qui ne cesse de retomber amoureux de ce texte d'une infinie beauté. 

Cyrano, une oeuvre magistrale selon Barbara Abel

L’auteure vient de publier un nouveau polar intitulé " Et les vivants autour ". Cette période est aussi l’occasion de découvrir le thriller Duelles, sacré grand vainqueur des Magritte du cinéma belge. Ce thriller est adapté de son best-seller "Derrière la haine".

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK