Le Mug de l'été

Alice on the Roof - Voyage discographique direction le plus inclassable des groupes : Sttellla

Ah ce que j'aimerais être vous, vous qui n'avez pas encore vu, lu, entendu ce classique culturel ! Que ce soit un livre, un film, une série, un album, un morceau, un monument ou un courant artistique, des artistes belges partagent leurs coups de cœur ! La chanteuse Alice on the Roof exprime ce matin toute son admiration pour un ovni musical belge à l'humour dévastateur !

Tout commence il y a (déjà) 45 ans. Tandis que Joe Dassin cartonne avec son tube L'été indien et que le groupe Queen s'apprête à entrer dans la légende (pour des siècles) avec Bohemian Rhapsody, l'année 1975 allait connaitre une autre petite révolution musicale. Cap sur la capitale belge et plus précisément à l'Athénée de Berkendael situé à deux pas de la prison de Saint-Gilles. Le 14 mars, l'établissement organise un concours de musique. Jean-Luck Fonck s'entoure de copains de classe et crée un groupe de toutes pièces .

" Tout a commencé par une blague, tout s'est poursuivi par une blague. Je ne savais ni chanter, ni lire une partition " confie le principal intéressé. Mais ce n'est pas bien grave, car derrière cet événement a priori anodin, Sttellla (deux "t" et trois "l") vient de marquer son premier acte et son premier concert par la même occasion ! 

Le début d'une prolifique carrière

Séduit par la scène, Jean-Luc accompagné de Mimi Crofilm poursuit l'aventure et écume les arrière-salles de café, les salles de fête et autres lieux de vie dédiés à la bonne humeur. En 1978, la formation auto-produit son premier 33 tours "Pouet-pouette". Tout l'ADN de Sttellla est déjà contenu dans cette galette au style drôle, volontiers humoristique, décontracté et sans prétention. Les arrangements minimalistes et surtout les calembours sont LA signature de Jean-Luck comme l'atteste le titre Bonnet de nuit laid petits. 

En 1985, quand Sttellla repart en tournée après la sortie du deuxième album " Fuite au prochain lavabo ", les concerts s'étendent au delà des frontières du plat pays : la France d’abord, le Québec et la Suisse ensuite. Jean-Luc et sa plume toujours aussi affûtée (" Quelle heure reptile? ", " Boogie sonne le glas ") repousse à chaque fois les limites techniques de son synthé. Le style s'éloigne de l'amateurisme des débuts sans pour autant perdre sa spécifité : des textes toujours plus cocasses sur des mélodies truffées de boîtes à rythmes et de sonorité " cheap ". La scène est comme une deuxième maison et le groupe enchaîne les prestations à droite et à gauche ce qui donne lieu à quelques rencontres entrées dans la légende. Un soir à Bordeaux, Noir Désir rejoint Jean-Luc et consort sur scène  ! 

Le tube ultime : une invitation au voyage sous les transats de la Costa del Sol

" Torremolinos ", cette ville où il y a plus de Belges que d’Espagnols naît de l'imagination fertile de Jean-Luc en 1992. C’est un hit, un carton ! Le jack-pot ! Les radios passent le morceau en boucle et Sttellla est sur tous les plateaux TV.   Pour l’anecdote, précisons que cette chanson ne comporte aucune trace de jeu de mots ! 

Et puis un jour, Mimi quitte Jean-Luc. Il reste donc le seul capitaine à bord du navire, accompagné de ses musiciens. Quand il n’enchaîne pas les concerts, Monsieur Fonck bosse au Ministère de la Justice. Il faut bien gagner sa croûte. 

Un homme qui a plus d'un tour dans son sac

Parallèlement à ses activités musicales, Jean-Luc a toujours été très présent sur la scène médiatique noir-jaune-rouge. Il participe à de nombreuses émissions TV et radio comme "Les allumés.be", "Le Jeu des dictionnaires" et il compose les albums de "Bla-Bla". 

Ce chanteur, compositeur, auteur, écrivain, chroniqueur, expert ès calembours et jeux de mots délirants est une figure incontournable de la belgitude. L'éclectique esprit qui guide Sttellla n'est pas prêt de s'arrêter et il reviendra sur scène cet été en Belgique si la situation le permet !  

Sttellla, une inspiration pour Alice on the Roof

 On retrouvera Alice on the Roof le 21 octobre prochain sur la scène du Palais 12. Aux côtés d’Henri PFR, Selah Sue et Loïc Nottet, elle jouera dans le cadre du projet " Music for Bricks ", au bénéfice de l’Unicef.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK