Le Coup de Coeur des Libraires au Format de Poche

Livres: "Tout cela je te le donnerai", un roman hors des sentiers

"Tout cela je te le donnerai",
"Tout cela je te le donnerai", - © Tous droits réservés

Un couple, Manuel et Alvaro. Un prétendu accident qui déboule sur une captivante enquête.

"Tout cela je te le donnerai" est un roman inclassable avec une question centrale: vaut-il connaitre une vérité dérangeante sur une personne ou garder d'elle cette image idéalisée ? 

Tout dans ce roman est travaillé, étoffé: des personnages auxquels on s'attache facilement aux descriptions de paysages criantes de vérité. 

En refermant cet ouvrage, le lecteur oscillera entre nostalgie et sentiment de peur. Peur de la certitude - ou non - de connaitre vraiment les personnes que l'on côtoie au quotidien.  

Quatrième de couverture

Interrompu un matin dans l'écriture de son prochain roman, Manuel Ortigosa, auteur à succès, trouve deux policiers à sa porte.
Cela aurait pu n'être qu'un banal et triste accident – une voiture qui, au petit jour, quitte la route de façon inexpliquée. Mais le mort, Álvaro Muñiz de Dávila, est le mari de Manuel, et le chef d'une prestigieuse dynastie patricienne de Galice.
Dans ce bout du monde – sublime peut-être, mais aussi le plus archaïque de toute l'Espagne –commence alors pour Manuel un chemin de croix, au fil duquel il découvre qu'Álvaro n'était pas celui qu'il croyait. Accompagné par un garde civil à la retraite et par un ami d'enfance du défunt, il plonge dans les arcanes d'une aristocratie où la cupidité le dispute à l'arrogance.
Il lui faudra toute sa ténacité pour affronter ces fantômes de secrets impunis, pour lutter contre ses propres démons, et apprendre qu'un rire d'enfant peut mener à la vérité aussi sûrement que l'amour.

Les références

" Tout cela je te le donnerai " de Dolores Redondo paru chez Pocket. Le conseil lecture pour cet été de Charlotte Bouzendorff de la Librairie Croisy à Bastogne.
 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK