La Carte des Belges du Bout du Monde

Italie: Eric Ghysels, Maison d'éditions de livres d'art "Cinq Continents"

Télécharger l’émission

En marge du Giro qui sillonne ces jours-ci la péninsule Italienne, les Belges du bout du monde débarquent dans la capitale lombarde où vit depuis 23 ans, Eric Ghysels. Belgo-arménien de naissance, ce fils d’un sculpteur bruxellois et d’une grande collectionneuse d’art ethnique, s’est marié avec une belle Italienne avant de fonder, à Milan, la maison d’éditions de livres d’art "Cinq Continents". Fort d’un catalogue de 400 œuvres, sa griffe consiste à marier un auteur comme Michel Serres ou Michel Butor à un artiste, en invitant des photographes hors pair, comme Paul Starosta.

Pour dialoguer avec lui, Aurélia Simon Llagosterra, une boule de flipper qui roule entre Bruxelles, Rome et Milan. Passionnée de mode, d’art, de stylisme, cette jeune traductrice est aussi press- officer d’évènements culturel dans de grandes villes italiennes…Et si Milan a sa raison, Rome a son cœur. La qualité de vie, l’air de la mer, qui n’est pas bien loin, les apéros, les musées gratuits, la sensation d’être dans un musée géant et n’être qu’une toute petite parcelle dans l’histoire du monde et d’être aussi un personnage de celle-ci

Autre invité de l’émission : Sergio Roberto Gratteri, ce musicologue belge d’origine Italienne, est aussi un entrepreneur culturel à la base du spectacle Homelands qui propose une réponse aux difficultés d’inclusion des artistes réfugiés. Il leur offre une possibilité de mettre en valeur leur potentiel artistique au sein de la société. Parmi ces artistes, une femme originaire d’Azerbaïdjan, Chinara Moukhametova, le togolais Tony Degly et l’irakien Ali Sabri. Dans leur répertoire, il y a ,entre autres, la re-création de Bella Ciao…Ce tube planétaire, récemment repris par Maître Gims est, à l’origine, un chant de révolte italien qui célèbre l'engagement dans le combat mené par les partisans, résistants pendant la Seconde Guerre mondiale.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK