Entrez sans frapper

"C'est mieux de brûler que de s'éteindre très lentement..."

C'est mieux de brûler que de s'éteindre très lentement
C'est mieux de brûler que de s'éteindre très lentement - © Tous droits réservés

Le 8 avril 1994, un électricien du nom de Gary Smith découvre le corps de Kurt Cobain dans une pièce de la maison du couple Courtney Love – Cobain à Seattle. La police débarque et retrouve, à coté du corps, une lettre de suicide et un fusil. Fusil acheté par un ami de Kurt. Le rapport d’autopsie atteste d’un suicide par balle. Une balle tirée dans la tête. La date de la mort de Kurt Cobain est estimée au 5 avril 1994. Cela fait 25 ans.

Stan Cuesta était l’invité d’Entrez sans frapper. Auteur du livre "Nirvana, une fin de siècle américaine" (Castor Music).

Il écrit : " Successivement, Kurt Cobain aura été un enfant du divorce, un adolescent révolté, un junkie dépressif, le héros de la génération Grunge, un phénomène de société, voir de foire. Pour se muer enfin en cadavre mythique ". C’est un destin. Kurt Cobain est né le 20 février 1967 à Aberdeen, dans l’état de Washington.

Une famille qui le divise

Middle-class américaine dans une petite ville ouvrière. La famille Cobain n'était pas très cultivée. Famille heureuse au début, Kurt est finalement très marqué par le divorce de ses parents. Il aura été heureux jusqu’à ce moment-là, à ses 7 ans. Il va être ensuite ballotté entre la mère et le père où les relations ne sont pas simples. Il choisit même de ne plus vivre ni chez l'un, ni chezl'autre et devient volontairement SDF.

Un échappatoire

La drogue douce au début et puis et surtout, la musique. Il écoute de la musique aux influences diverses. Dans les années 1980, quand il est ado, il écoute la même chose que tous les enfants de son âge : des gros groupes de Hard FM. Musiques grandiloquentes et surproduites. Grâce à son père, il écoute également des musiques plus anciennes comme Led Zeppelin, Queen ou encore les Beatles. Il découvre tardivement le Punk. C’est pour lui, une révélation.

Pour sa dernière année de Lycée, il retourne habiter chez sa mère. Deux semaines avant l’obtention de son diplôme, il décide d’abandonner ses études pour se donner corps et âme dans la musique. Comme par hasard, en 1985, il rencontre un certain Krist Novoselic. Avec Chad Channing, ils forment le power trio Nirvana. Sous le label Sub Pop, ils sortent l’album " Bleach " en 1989.

Un accueil en demi-teinte 

A l’époque, ce qui fonctionne c’est Guns & Roses et les restes de la Hard FM. Ils tournent tout de même avec un succès moyennement important.

Peu de temps après, les choses s’accélèrent : Nirvana quitte le label Sub Pop pour Geffen Records et le talentueux et charismatique Dave Grohl prend la place de Chad Channing. Kurt Cobain avait beaucoup d’ambitions et son côté pop le poussait à vouloir que sa musique soit écoutée par le plus grand nombre. Ce qu’il va, plus tard, regretter. En 1991, le second album du groupe débarque et c’est un succès phénoménal : Nevermind vendu à plus de 30 millions d’exemplaires. Pourquoi un tel succès ? La production est certes très léchée mais cela ne suffit pas. Kurt Cobain était tout simplement un génie. Il avait ce génie malgré lui. Cela se transmet dans sa voix, dans ses mélodies.

In utero

Un tournant important dans la vie de Kurt Cobain est certainement sa rencontre avec Courtney Love. Relation tumultueuse dans laquelle Courtney lui apportera autant de bien que de mal. De cette union naîtra une petite fille, Frances Bean Cobain et un troisième album : In Utero. Un condensé de tubes créé en réaction à Nevermind.

Le 1er mars 1994, Kurt Cobain est en concert à Munich. Il part à Rome et Courtney Love le rejoint. Elle constate sa première overdose. Probablement, et selon elle, une première tentative de suicide. Elle lui sauve d’ailleurs la vie. La seconde tentative lui sera fatale, le 5 avril 1994.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK