Entre mystères & secrets : la fascinante histoire des OVNIS

OVNIS : Mystère et secrets, une histoire fascinante à réécouter

L’histoire moderne des ovnis commence en 1947 aux États-Unis. À l’époque, on les appelle " flying saucers " ou " soucoupes volantes " en français. Une histoire incroyable, au parfum de conspiration et de science-fiction, racontée par Franck Istasse en 9 épisodes richement illustrés par des archives, des témoignages et des reconstitutions pour nous immerger dans le monde surprenant des ovnis.

Episode 1 : 1947, l’invasion des soucoupes volantes


L’histoire moderne des objets volants non identifiés commence le 24 juin 1947. Ce jour-là, un homme d’affaires, Kenneth Arnold, survole le Mont Rainer dans l’État de Washington, à bord de son avion privé. Vers 15 heures, il est aveuglé par un flash lumineux qui envahit son cockpit… Ne comprenant pas de quoi il s’agit, il pense d’abord à une explosion dans les environs… Mais tout de suite, son attention est attirée par un spectacle tout à fait incroyable.


►►►A lire aussi : L’invasion des soucoupes volantes


 

Episode 2 : Rencontres du 3e type


La vague de 47 est surtout connue pour ses observations impressionnantes d’objets volants non identifiés faites par des pilotes civils et militaires. Avec quelques fois des enregistrements d’échos radar inexplicables. Dès les débuts, on signale déjà des histoires bizarres d’atterrissages avec des occupants qui ne nous ressemblent pas…
 

►►►A lire aussi : OVNIS : rencontres du 3ème type


 

Episode 3 : L’anomalie belge


La Belgique est connue dans le monde entier pour ses excellentes frites, tout le monde le sait ! Mais savez-vous que la Belgique est également connue sur toute la planète pour ses… OVNIS ! C’est, fin des années 80, début des années 90, que notre pays a connu une vague d’observations d’ovnis sans pareille.


►►►A lire aussi : 1989, la Belgique voit des OVNIS partout


 

Episode 4 : Ovni, les pilotes contre-attaquent


Si les ovnis se déplacent dans les airs, il est logique que les pilotes d’avion soient les mieux placés pour les observer. Et c’est vrai qu’en réalité, les forces aériennes de nombreux pays, ont enregistré des témoignages interpellant de leurs pilotes, parfois confirmés par des échos radars inexplicables.


►►►A lire aussi : Les pilotes de l’armée au cœur des découvertes ?


 

Episode 5 : Missing time, Les enlèvements de témoins par des extraterrestres


Les enlèvements d’humains par des objets volants non identifiés vont devenir des témoignages de plus en plus importants en ufologie à partir des années 60. Dans le langage ufologique, un enlèvement s’appelle une " abduction " et la personne enlevée est désignée sous le terme d’abductée.


►►►A lire aussi : Les enlèvements extraterrestres existent-ils vraiment ?


 

Episode 6 : L’accident de Roswell


Quelques ufologues tenteront bien au fil des ans de démontrer la réalité de certains de ces crashes, mais il faut bien le dire, ils ne sont pas en odeur de sainteté au sein de la communauté ufologiques. Bref, jusqu’à la fin des années 70, personnes ne prend ces affaires de crashes au sérieux.


►►►A lire aussi : Roswell : complot ou vrai crash ?


 

Episode 7 : Les chariots des dieux


Selon certains spécialistes des ovnis, notamment l’ancien journaliste Jean-Claude Bourret, on trouve des traces d’apparitions d’engins volants non identifiés et même de visites extraterrestres depuis les débuts de l’histoire de l’humanité. On pourrait les qualifier d" ovnis du passé ".


►►►A lire aussi : Les OVNIS existent-ils depuis le début de l’humanité ?


 

Episode 8 : Des gendarmes face à l’inexpliqué


Le 29 novembre 1989, la région d’Eupen semble brusquement envahie d’objets volants non identifiés. C’est le début de ce que les ufologues appelleront plus tard : " la vague belge ". Cette vague, unique au monde, a mis en émoi la population, les médias mais aussi l’armée qui à plusieurs reprises a envoyé des F-16 pour intercepter ces objets volants non identifiés. La SOBEPS, la société belge d’étude des phénomènes spatiaux, une association ufologique, a recueilli quelque 2000 témoignages, sur une période de 18 mois. Un travail considérable.


►►►A lire aussi : Les gendarmes et les extraterrestres


 

Episode 9 : Ufologie, dimension autre


Le phénomène ovni est imprévisible et non reproductible. C’est pourquoi depuis toujours, la grande majorité des scientifiques n’y voient aucun intérêt. La science se fait avec des expériences en laboratoire pas avec des témoignages…


►►►A lire aussi : Les OVNIS existent-ils vraiment ?


Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK