Dans quel Monde on vit

James Noël : " Après la fracture des gestes barrières, pourra-t-on miser sur un pansement de tendresse sans frontière ? "

On sait plus ou moins quand a commencé 2020. En janvier sûrement. Peut-être bien en Chine, fin novembre dernier. Le premier cas contact a pointé son nez là-bas. Il a rendu son âme, son dernier souffle au petit matin de notre ère. Il est le nouvel ancêtre non déclaré d’une chaine humaine en déroute, le nouvel ancêtre d’une grippe qui risque de pendre le Père Noël par les couilles cette année. Enfin, les crucifix peuvent sourire. Ils ne sont plus seuls. Il y en a des milliards d’un seul coup. Des hommes, des femmes et même des enfants.

Chaque foyer, chaque quartier de lune : Jésus, Marie, Joseph ! Que de têtes vissées dans la folie du périmètre. Que de têtes rassemblées, agglutinées sous la couronne du confinement, accostées au port du masque, respirant à l’envers du souffle et du rêve. Bientôt, elles seront toutes vaccinées, ces têtes, histoire d’oublier une fois pour toutes leur tête de mort à l’intérieur. Notre crédo ici-bas, c’est de penser à la vie crânement.

Quitte à ce qu’on passe à côté. Sans rêver. Le but, c’est de ne pas crever, voilà. Même si c’est inévitable, c’est une façon de parler.

Vous comprenez, un vaccin contre le mal du siècle, contre le virus et autres forces invisibles, c’est important. Fondamental !

Piqure de rappel : 2020 a commencé sur la pointe des pieds, elle a pris des forces comme une tempête, un tremblement de l’air.  Elle a viré, chaviré en année virale. Nous savons plus ou moins quand elle a commencé. On n’a pas la moindre idée quant à sa fin véritable.

2020 est une année en rut, un fleuve en crue, une année Souffle, chant terrible qui balaie tout. Sûr qu’elle débordera sur la suivante, versera ses courants dans la gorge du futur. D’ici là, nous pourrons rêver de l’émergence, de la poussée subite d’un autre vaccin contre la bêtise contre le radicalisme, le racisme, l’antisémitisme et autres passions meurtrières qui nous menacent.

 Après la fracture des gestes barrières, pourra-t-on miser sur un pansement inédit, un pansement de tendresse sans frontière, appliqué sur la plaie de chaque étoile et sur la béance de chaque vie en marche ? 

 

James Noël

Port-au-Prince, 11 déc. 2020

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK