Dans quel Monde on vit

Comment vont nos mains ?

Comment vont nos mains ?
Comment vont nos mains ? - © Tous droits réservés

C’est avec cette question en tête que Pascal Claude a ouvert le dernier numéro de " Dans quel Monde on vit ". Il est vrai que leur vie est chamboulée en ces temps de confinement.

 

Combien de fois les avez-vous déjà savonnées depuis que le jour s’est levé ?

Vous arrive-t-il encore de compter ? 

Comment vont vos mains ? 

Elles aussi, elles semblent en avoir par-dessus la tête de tout ça. De cette situation-là. Elles s’abîment.... Pour elles, c’est trop d’eau, trop de savons, trop de solutions hydroalcooliques. Overdose. 

Et pourtant, il faut continuer... Ne pas oublier de régulièrement les laver. C’est un acte nécessaire pour protéger l’ensemble de la société. 

Nos mains que nous n’avions jamais regardées de si près. Il y a, par exemple, ces petites tâches brunes pas encore réellement détectées. Je me suis renseigné : rien de grave ce sont des tâches pigmentaires, appelées, aussi, tâches de vieillesse. Bah oui, faut-il vous le rappeler, pendant que l’eau coule  entre nos doigts, le temps s’écoule...?? Même si son mouvement semble différent depuis le début du confinement. Tic, tac. Tic, tac.

Nos mains gercées qui pendant ce temps-là font clap clap. Et encore clap, clap. Tous en chœur. Encore et toujours, à 20h, même après le changement d’heure. Légers picotements. Union de nos cœurs.

Si nos mains font la tête en ce moment, c’est peut-être, aussi, pour exprimer une certaine mélancolie. Mélancolie vis à vis de tous ces gestes désormais interdits qui faisaient partie de leur quotidien : poignées de main, tape dans le dos, caresses et tendresses vers d’autres peaux. 

Le confinement qui s’installe sur la ligne du temps. Et nos mains qui rêvent à demain. Mains dépliées et envie d’y lire l’avenir. Que dit notre ligne de vie ? Et celle du cœur ? ...Au bout du tunnel, j’entrevois de la joie et des moments de bonheur…On s’accroche et on y croit ? On fait comme ça ? Oui ? Alors, tope là !!! Ah, non, ça non plus, pour le moment on peut pas ...

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK