Bientôt à Table !

Que faire de vos feuilles plus ou moins flétries? Du koukou sabzi pardi

En termes de gaspillage alimentaire, la Belgique ne fait résolument pas partie des bons élèves de l’Europe. D’après les derniers chiffres de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) nous gaspillerions près de 345 kilos d’aliments par an, soit un kilo par jour ! En 2021, l’heure du changement a donc sonné ! Comment pouvons-nous, dans le cœur de nos cuisines, faire balancier ? Par quels petits gestes et nouvelles dynamiques, parviendrons-nous à ne plus nourrir nos poubelles ? La journaliste autrice Esterelle Payani nous invite dans le cœur de cette cuisine de l’anti-gaspillage ! Fruits, viandes, œufs ou légumes plus ou moins fatigués… La cordon-bleu nous y distille une foule de conseils bien avisés ! Et pour rien ne gâcher… C’est fichtrement bon !

Koukou sabzi aux feuilles plus ou moins fatiguées.

"Ce régal de la cuisine iranienne, explique l'autrice, est une sorte de gâteau de légumes-feuilles et de fines herbes, simplement réunies par des œufs, quelques épices, un souffle de farine, le croquant des noix et la douceur acidulée des baies d’épine-vinette (un peu difficiles à trouver, on peut s’en passer). Si certains le comparent aussi à une omelette épaisse cuite au four, c’est encore meilleur que ça. Et la recette idéale est d’utiliser les queues des bouquets d’herbe, ce fond de salade verte un peu défraîchi… à mélanger avec les feuilles plus pimpantes."

– 1 saladier plein d’épinards, blettes, feuilles de salade (roquette, laitue, romaine, mâche) plus ou moins fatigués

– 1 botte d’oignons nouveaux

– 2 gousses d’ail

– 6 c. à soupe d’huile d’olive

– 2 bouquets de persil (ou les queues de 1 bouquet passé et 1 bouquet tout neuf de persil avec feuilles)

– 1 bouquet d’aneth

– ½ bouquet de coriandre (ou les queues de 1 bouquet de coriandre)

– 6 gros œufs bio

– 1 c. à café de curcuma en poudre

– 1 c. à soupe de farine (blé ou riz)

– ¼ de c. à café de bicarbonate de sodium

– 50 g de cerneaux de noix de Grenoble

– 50 g de d’épine-vinette (ou cranberries)

- Sel fin.

Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Lavez et essorez tous les légumes-feuilles. Émincez finement les oignons et l’ail. Faites-les revenir à feu moyen dans 3 c. à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient tendres et transparents. Ajoutez les légumes-feuilles et faites cuire 5 minutes, jusqu’à ce qu’ils perdent leur volume. Pendant leur cuisson, lavez, séchez et effeuillez toutes les fines herbes. Hachez-les au couteau et mélangez-les hors du feu avec les épinards. Cassez les œufs et battez-les en omelette avec le curcuma, la farine, le bicarbonate et le sel. Ajoutez ce mélange au contenu de la poêle, incorporez les cerneaux de noix hachés et l’épine-vinette (ou cranberries). Mélangez jusqu’à l’obtention d’une préparation homogène. Versez dans un moule à manqué ou carré généreusement badigeonné d’huile d’olive. Faites cuire 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que le koukou soit légèrement gonflé. Laissez tiédir avant de démouler. Dégustez en plat principal avec une salade, ou en tranches dans un sandwich.

ANTI-GASPI Les fines herbes achetées en bouquet sont souvent à moitié gâchées. Prenez l’habitude de mettre de côté les queues pour enrichir vos bouillons, ou de les consommer : ainsi, la queue de coriandre a aussi un goût marqué, bien différent de la feuille, qui mérite d’être apprécié !

A lire " La cuisine des beaux restes. 70 recettes pour ne rien jeter. " Esterelle Payani. Photographies Rina Nurra – Flammarion.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK