Bientôt à Table !

Les bonnes adresses gourmandes de "Bientôt à Table!"

Les bonnes adresses gourmandes de "Bientôt à Table!"
Les bonnes adresses gourmandes de "Bientôt à Table!" - © Tous droits réservés

L'ami Michel Verlinden nous faisait découvrir ses bonnes adresses gourmandes de ce début d'année!

Allez-y les yeux fermés, c'est testé et approuvé! :-) 

Fresca 

Conformément à son intitulé, Fresca repose sur un principe de pâtes fraîches. Linguine, papardelle, penne… à chaque jour sa variété. Le décor de cette cantine est en phase avec le credo de simplicité. Soit, une cuisine ouverte carrelée de blanc prolongée par une petite salle au mobilier dépareillé. Amusant, les propriétaires ont détourné des râpes à fromage pour en faire des luminaires. L’accueil est en phase avec l’adresse, à la fois décontracté et bienveillant. Mercredi c’est " tagliatelle ", on peut donc les savourer à la faveur du lunch à 11,90€ comprenant un plat et une boisson. Ce jour-là, il s’agissait d’arrabiata, une sauce à base de piments, de tomate, d’ail et de basilic. L’offre est très souple, si vous le souhaitez, on vous propose le plat sans sauce tomate, sans piment, voire dans d’autres versions (cacio e pepe (12,90€) ; salsiccia (12,90€) ; funghi e tartufo (13€)…). Notre verdict ? La sauce arrabiata est exquise, juste relevée comme il faut et surtout soulignée par l’incomparable texture beurrée des pâtes fraîches. Côté vins, mention pour des flacons modestes qui rendent hommage au pays (Diano ou Nebbolio d’Alba, Nero di Troia venu des Pouilles…). 

Fresca, 168, chaussée d’Alsemberg, à 1190 Bruxelles. Tél. : 0489 58 44 50. 

La Charcuterie à Bruxelles

Comment ne pas succomber à ce canevas tatoué à même la chair persillée : une épicerie assortie d’une table de poche installée dans une ancienne boucherie. Comptoir qui en a vu d’autres, billot affaissé, trancheuses juteuses… il n’y a pas plus appétissant. La carte ? Elle varie en fonction des arrivages : terrine au gin Butcher de Secreto N°7 (12,50€) – du nom de cette entrecôte rendue célèbre par Ferran Adria - ; tartare huître et veau préparé minute (12,50€), rillons de porc Duroc snackés (10€) ; et surtout sublimes pâtés en croûte venus de l’un des meilleurs charcutiers au monde (Gilles Vérot à Paris). Fâché avec la bidoche ? Il y a de jolies alternatives poissonneuses, comme cette fricassée de chipirons (18€) - du calamar accompagné de poivron rouge cuit à la perfection -, ou ces légumes de saison - salade de cresson ultra-fraîche assaisonnée à l’huile de noix. Par décence, on n’évoquera pas dans le détail un dessert comme la tourtière landaise (10€). On dira simplement que pommes, beurre et armagnac n’ont jamais fait aussi bon ménage. MV 

La Charcuterie, 16, avenue Paul Dejaer, à 1060 Bruxelles. Tél. : 02 850 88 12. 

Dôme à Rhode-Saint-Genèse

Dôme est ce nouveau concept du sud de la capitale qui déploie les derniers avatars du bien-être sur quatre niveaux. Cette adresse possède un restaurant en son sein. Le lieu impressionne en raison d’un décor à la justesse feutrée : plafond recouvert de liège, chaises habillées de textile et joli comptoir de marbre rétro-éclairé. Il n’en faut pas plus pour se sentir bien. Malgré le curseur décoratif placé très haut, c’est de la cuisine que parvient la meilleure nouvelle. Celle-ci est signée par un chef super prometteur dont on attendait des nouvelles : Julien Van Den Neste (ex- Jour de Fête). Jouez hautbois, résonnez musette, l’homme revient tel un messie du légume avec une carte végétale à 85%. Son houmous carotte et paprika fumé, son potimarron chapelure aux câpres, sa soupe miso rehaussée de panais vinaigrés… sont à tomber. Et on ne parle même pas du poulpe au sarrasin soufflé et caramel de soja, voire du risotto au jus vert. Le tout s’affiche à partager, compter 30 euros le couvert. Beau geste d’ouverture pour l’indécrottable viandeux : une assiette de salaisons et une entrecôte maturée lui tendent le gras. Dôme, 15, chaussée de Waterloo, à 1640 Rhode-Saint-Genèse. Tél. : 02 358 17 45. www.dome.bio 

Retrouvez toutes les bonnes adresses hebdo de Michel dans le Vif-L'Express Week-End! 

Le P’tit Troquet à Godinne

Avec " Bistro d’ici " en guise de sous-titre, ce P’tit Troquet ne la ramène pas. En littérature, on parlerait d’euphémisme, cette figure de style consistant à atténuer l'expression de sa pensée. Le lieu aurait tout aussi bien choisir " enseigne ultra-gourmande " comme sous-titre. On en veut pour preuve cette composition beurrée autour de légumes du moment, entre navets boules d’or et échalotes hyper fondantes imbibées au fond de sauce qui, préparés de la sorte, peuvent prétendre au titre de " légume " à part entière. Au centre, un beau dos de cabillaud brillant et tendre, il fond sur la langue. Comme l’adresse est généreuse, cela sème à tout vent : langoustine dorée à la perfection, sauce hollandaise exemplaire et surtout onctueuse crème au chou de Bruxelles extrayant la quintessence de ce merveilleux végétal – il flirte ici avec un goût de noisette torréfiée. En un mot comme en cent, le chef touche méchamment. Côté décor, le cadre s’avance feutré, des bûches empilées aux murs marron, en passant par – un ravissement pour les sensuels - la table recouverte de cuir. A ce tableau idyllique, on ajoutera la Meuse qui miroite au loin, grand classique du paysage dans ce coin de Wallonie. Un mot sur la sélection des vins classées par prix (20,30, 40 et 50 euros) dans laquelle on pioche de petites perles comme ces Terres Dorées (30 euros) de Jean-Paul Brun. Le P’tit Troquet, 48, rue Grande, à 5530 Godinne. Tél. : 082 61 15 22. www.le-ptit-troquet.be

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK