Yuan - Ecomatin

Le yuan fait son entrée dans la cour des grandes devises à côté du dollar, de l'euro, du yen et de la livre. La monnaie chinoise va intégrer le panier des devises de référence du Fonds Monétaire International.

Le FMI utilise essentiellement ce panier pour calculer les taux d'intérêt des prêts qu'il accorde aux États membres. Ce taux est en quelque sorte une moyenne des taux pratiqués sur les marchés pour les devises de références. Le yuan est donc la première devise d'un pays émergent à rejoindre les principales devises utilisées sur les marchés et dans les échanges commerciaux. Cela ne veut pas dire que le yuan est désormais une monnaie comme les autres.  Pour rejoindre le panier du FMI, il y avait deux critères principaux : d'abord, le pays concerné doit figurer parmi les principaux acteurs du commerce international. C'est évidemment acquis. Il faut ensuite que la devise soit librement utilisable, notamment sur les marchés. Elle doit donc être disponible avec un cours fixé par les marchés. Ce n'est pas tout à fait acquis. Cette étape importante a permis au conseil d'administration du FMI d'approuver hier l'entrée du yuan dans son panier de devises. Elle sera effective en octobre 2016 et le yuan pèsera quasiment 11 % de ce panier contre 42 % pour le dollar. Cette entrée va conduire la Chine à continuer à libéraliser le yuan pour le rendre 100 % convertible. Mais pas question d'un big bang, cela se fera par petites étapes. Notamment pour tenir compte du ralentissement de l'économie chinoise. Mais à terme, il serait logique que le yuan ait un rôle équivalent au dollar vu le poids de l'économie chinoise.

Ce que la montée en puissance du yuan change pour nous

De manière indirecte, les banques centrales, dont la BCE, pourront plus facilement utiliser le yuan pour leurs réserves. Et quand la devise chinoise sera 100 % convertible, les banques nous proposeront des placements en yuan histoire de diversifier nos économies. Le yuan fait son entrée dans la cour des grandes devises à côté du dollar, de l'euro, du yen et de la livre. La monnaie chinoise va intégrer le panier des devises de référence du Fonds Monétaire International.
Le FMI utilise essentiellement ce panier pour calculer les taux d'intérêt des prêts qu'il accord aux États membres. Ce taux est en quelque sorte une moyenne des taux pratiqués sur les marchés pour les devises de références. Le yuan est donc la première devises d'un pays émergent à rejoindre les principales devises utilisées sur les marchés et dans les échanges commerciaux.

Michel VISART

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK