Vous n'avez rien compris au magicien d’Oz ? On vous explique

Nous vous proposons d’accompagner Dorothy et son chien Toto au célèbre pays de Oz, rencontrer les Munchkins, la méchante sorcière de l’ouest, la fée du nord et bien sûr un célèbre magicien… mais est-ce vraiment un magicien ? C’est ce que nous découvrirons à la fin de la célèbre route de brique jaunes dans ce qui a été l’un des premiers roadtrips si typiques de l’Amérique : le Magicien d’Oz. Le magicien d’Oz, c’est aussi un célèbre long métrage, deux fois oscarisé, qui a marqué son époque avec l’apparition du technicolor et d’une chanson bien connue, Over the rainbow. Mais derrière l’arc en ciel, un drame se joue, celui d’une jeune actrice que l’on maltraite et que l’on oppresse, à coups d’amphétamine et de barbituriques… L

 

L'histoire

Il était une fois, au milieu des grandes plaines du Kansas, une jeune orpheline qui s’appelait Dorothy Gale. Elle vivait avec son oncle Henry, sa tante Em et son chien toto dans une petite maison en bois de charrette. Dans cette vie sans joies, Dorothy aidait à la ferme… tout en rêvant d’un autre monde, qui serait moins monotone.

Par une journée plus grise et plus venteuse que d’habitude, Dorothy jouait avec Toto, quand elle aperçut une étrange forme à l’horizon…

- Oh mon dieu, oncle Henry, tante Em !! cria-t-elle, une tornade ! Elle vient droit sur nous !   

Tante Em, l’oncle Henry et tous les valets de ferme se précipitèrent vers une trappe de bois située dans le jardin. Celle-ci abritait une grande cave qui les protégerait de la tornade. Mais au moment où Dorothy, Toto dans les bras, s’apprêtait à se glisser le long de l’échelle, Toto sauta de ses bras et s’enfuit vers la maison. Affolée, Dorothy se précipita pour aller le chercher. Quelque chose de très étrange se produisit alors : Dorothy sentit la maison tourner sur elle-même et s’élever lentement du sol. 

Dorothy fut réveillée par les aboiements de Toto.  Quelle sensation étrange, il lui semblait qu’elle avait dormi pendant des semaines. Par la fenêtre, elle put voir que la tempête avait fait place à un magnifique ciel bleu.

Elle sortit de la maison, Toto sur les talons. Quelle ne fut pas sa surprise quand, au lieu de voir sa ferme toute grise, elle se retrouva au milieu de magnifiques jardins en fleurs et de petites maisons toutes rondes couvertes de toits de chaume.

- Mais où suis-je ? Ce n’est plus le Kansas. Oh mon dieu, la tornade a emporté notre maison et nous avons dépassé le pays de l’arc en ciel ! s’écria Dorothy.

Au loin, elle aperçut ce qui semblait être une grosse bulle de savon rose. La bulle approcha, et disparut soudain pour laisser apparaître une ravissante fée, toute de rose vêtue.

- Et bien, les Munchkins ont dit vrai ! dis la fée en souriant à Dorothy, vous les avez bel et bien débarrassés de la sorcière de l’est ! Comment avez-vous fait pour lancer cette maison sur elle ?

Dorothy se retourna avec effroi : effectivement, sous une des façades de la maison, elle put voir dépasser une paire de jambes et de magnifiques chaussures rouges.

- Oh quelle horreur ! Mais je n’ai rien fait ! C’est le cyclone qui a emporté ma maison… Elle… elle est …. morte ?

- Oui, répondit la féé. Je me présente : je suis la fée du nord ! Ah et voilà justement les Munchkins ! ils sont très contents et vous êtes désormais leur héroïne nationale !

 

A lire aussi

►►► Vous n'avez rien compris au Magicien d'Oz ?

►►► La Magicien d'Oz, la critique

►►► Une analyse du conte

Decryptage

Le Magicien d’Oz est une histoire pour enfants écrite en 1900 par Lyman Frank Baum. Une histoire originale qui a donc… plus d’un siècle… En Europe, il est vrai que l’on connait mieux le film avec Judy Garland que le livre. Et pour cause, il a fallu attendre 2013 pour que le livre soit publié pour la 1e fois, dans son intégralité, en français…

En revanche, aux Etats Unis, c’est un grand classique de la littérature enfantine qu’on lit dès le plus jeune âge à l’école. Il est même considéré par la bibliothèque du Congrès comme le premier conte américain destiné aux enfants.

De même, dans la culture américaine, le film de 1939 est un monument. Il a d’ailleurs été élu dixième meilleur film américain de tous les temps par l’American Film Institute en 2007. On est au début du technicolor, et pour montrer aux spectateurs les capacités de cette technique, les studios MGM vont changer quelques détails du livre dans le long métrage : par exemple au début du film, les paysages du Kansas sont réalisés en couleur sépia pour montrer à quel point la région est triste, par opposition aux couleurs chatoyantes du monde de Oz. Les souliers de Dorothy sont en rubis rouge et brillent de mille feux dans le film alors que dans le livre, ils sont en argent (…)

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK