Vous avez probablement la même concentration qu'un poisson rouge

Vous avez probablement la même concentration qu'un poisson rouge
2 images
Vous avez probablement la même concentration qu'un poisson rouge - © Tous droits réservés

La société actuelle ferait-elle de nous des humains avec la concentration d’un poisson ? C’est en tout cas l’idée du livre de Bruno Patino "La civilisation du poisson rouge". Selon cet ouvrage le degré d’attention d’un poisson est 8 secondes et celui d’un adolescent moyen de 9. Distraits par tous nos écrans, nous aurions perdu la capacité de nous concentrer réellement sur quelque chose. Jean-Olivier Collinet de jobyourself s’est penché sur cette question primordiale de la concentration, surtout dans le milieu professionnel.

Téléphones portables et réseaux sociaux sont devenus nos pires ennemis. La concentration, c’est cette capacité à mobiliser toutes ses facultés mentales et physiques sur un sujet ou sur une action. Mais face à toutes ces tentations digitales, comment faire le vide dans sa tête et mobiliser ses neurones et son énergie et ne pas avoir la concentration d’un poisson ?

La métaphore est en tout cas intéressante, l’auteur Bruno Patino considère l’être humain comme un poisson rouge qui vit dans un aquarium. L’aquarium serait alors tous ces écrans, tous ces degrés d’inattention, toutes les choses par lesquelles on est captivé. Des distractions qui perturbent la nouvelle génération qui n’arrive plus à se concentrer, or la concentration est une clé dans la vie professionnelle et peut devenir une source de burn-out, de mal-être…

La concentration

Le principe est qu’en mettant un poisson dans un bocal on réduit sa durée de vie de 20 à 1 an, on réduit sa taille qui fait normalement entre 15 et 20 cm. Et donc c’est la même chose pour les humains.

Si on met quelqu’un dans un récipient trop petit, on réduit donc son degré de concentration, et une des sources majeures de la distraction est entre autres le numérique qui amène des travers qu’on n’avait pas prévu.

L’idée du numérique qui est à notre service serait donc selon l’auteur, erronée, au contraire cette digitalisation de notre vie nous ferait au contraire perdre notre capacité à nous concentrer.

Il est prouvé aujourd’hui qu’une des conséquences clé de ce multi-écrans est qu’on n’arrive plus à se concentrer sur une seule tâche sur une moyenne durée, même nous adulte.

Notre cerveau est naturellement distrait de manière globale, mais actuellement on le voit avec les adolescents, ils allument leur écran de TV sans le son, le téléphone en main bourré de notifications et la musique qui joue en fond, et soi-disant ils étudient, ils font tout à la fois, mais rien en même temps.

On fait du multi-tache, or c’est faux on n’est juste plus capable d’en faire une seule pendant plus de 9 secondes.

 

Faire une chose à la fois

Avant le multi-tâches était une façon de s’épanouir, aujourd’hui il est prouvé que ça ne fonctionne pas. Selon l’institut national de la santé, faire plusieurs tâches simultanément nous amène à faire 3 fois plus d’erreurs.

On est 40% moins productif, et on a tellement l’habitude de faire plusieurs choses en même temps qu’on ne sait pas en faire une correctement, au bout de 30 pages on perd le fil d’un livre…

 

Sentiment de n'avoir rien fait, de m’épuiser, d’être tout le temps dérangé

Les effets d’un manque de concentration au travail sont très négatifs et peuvent réellement amener à des situations de mal-être au travail, c’est pourquoi il est très important de se poser ces questions : suis-je concentré ? Qu’est-ce qui me déconcentre ?

Car rester concentrer c’est un cercle vertueux : on avance plus vite, on apprend plus et donc on progresse plus, on gagne en confiance en soi, on apporte plus de valeur on comprend mieux le sens des choses. Bref c’est tout bénef !

Comment faire alors pour être plus concentré ?

Faites l’exercice pendant 1 heure, notez tout ce qui vous distrait, au bout d’une heure vous constaterez probablement que le post-it sera sûrement trop petit (téléphone, collègues, e-mail, notifications de l’ordinateur).

Les conseils :

  • mettre son téléphone sur mode avion,
  • mettre son PC en mode silence pour ne pas entendre le bruit des notifications,
  • utiliser des applications comme Freedom qui coupe toutes les notifications, les pop-up sur le téléphone ou Rescue Time qui calcule le temps que l’on perd au quotidien sur son téléphone,
  • Maximiser le temps de réunion. Structurer la rencontre, quitte à rester debout, et recentrer le sujet. Durant certaines réunions, certaines personnes viennent raconter leurs états d’âme et font que l'on passe 1h30 en réunion alors que ça aurait pu durer 30 minutes,
  • Trouver des zones isolées pour travailler,
  • Soigner l’environnement et le cadre de travail. Un conseil simple est d’avoir un bureau rangé.
  • Eviter d’être sans cesse distrait par les conversations de vos collèges, utiliser un casque, écouter de la musique. En général lorsqu’on porte un casque, les collègues considèrent ça comme un signal : ne me dérangez pas.

 

 

Réécoutez cette séquence dans Tendances Première

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK