Votre sommeil intéresse les publicitaires

Votre sommeil intéresse les publicitaires
Votre sommeil intéresse les publicitaires - © Tous droits réservés

Nous sommes nombreux à avoir pris de bonnes résolutions en ce début d’année. Malheureusement, 90 de ces résolutions seront abandonnées d’ici février. L’une de ces bonnes résolutions serait de dormir mieux et de dormir plus.

 

Mais le sommeil semble être un sujet tabou. Nous sommes dans une société où il faut être éveillé de manière permanente. Comme le dit le patron de Netflix : « Mon plus grand concurrent est votre sommeil. Ce sont des heures inexploitées ».

Il demande explicitement à ces scénaristes de créer des séries qui gardent les gens éveillés.

Dans le même temps, nous sommes dans une société où l’on veut tout voir, tout liker, tout partager. Il faut toujours être connecté, être dispo tout le temps.

Mon plus grand concurrent est votre sommeil. Le patron de Netflix

Petit à petit, Nous devenons atteints du FOMO : le Fear of missing out. Il faut rester en ligne pour ne pas louper une info ou un post sur les réseaux sociaux.

On ne se laisse plus le temps pour se relaxer ou pour dormir. Pour preuve, 82% des Belges ne dorment pas les 7.5 heures recommandées.

Mais ce sommeil est aussi une opportunité pour les marques et pour les publicitaires. Exemple avec deux publicités venant des Etats-Unis

Nectar Matress – Faites de nouveau dormir l’Amérique

Forty Winks – Il est temps de se réveiller pour bien dormir

C’est un spot qui invite le spectateur à prendre notre sommeil au sérieux. Les heures de sommeil ne sont pas des heures perdues. Le corps se régénère.

Quelques conseils pour améliorer notre sommeil ?

  • Rire avec des amis
  • Faire l’amour
  • Lire un livre
  • Ecouter de la musique

Nous devons surtout essayer de lâcher prise. Nombre d’entre nous disposent d’un tracker d’activité. Ce petit objet qui compte nos pas, notre rythme cardiaque mais également la qualité de notre sommeil. Il nous suit dans les seuls moments où nous étions libres.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK