Visite de Mike Pence à Bruxelles : "les États-Unis donne la priorité à leurs alliés traditionnels"

Pierre-Yves MEUGENS pose 3 questions à Michel LIEGEOIS, professeur de relations internationales à l’UCL. Le vice-président américain Mike PENCE effectue sa première tournée européenne. Il est arrivé à Bruxelles ce dimanche. Quel est le sens de sa visite ? Les relations transatlantiques sont-elles vouées à se détériorer depuis l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis ? Qu'en est-il de l’avenir de l’OTAN ?

 

Les déclarations fortes de l'expert :

"On constate que les États-Unis donne la priorité à leurs alliés traditionnels dans l'ordre de leur visite de début de mandat. [...] Au niveau des propos tenus, on est plutôt dans des propos qui visent à rassurer et à indiquer que les axes traditionnels de politiques américaines ne sont pas remis en cause."

" Il faut être conscient que la Belgique ne pèsera jamais autant que les poids lourds que sont l'Allemagne, le Japon ou la France mais, en dehors de cela, la Belgique jour un rôle très important [...] Elle a également une capacité reconnue à faciliter le dialogue [...] Elle est reconnue comme un pion diplomatique sur la scène internationale dans une certaine mesure."

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK