Victor Lanoux n'était pas que Louis la Brocante...

Victor Lanoux, alias Louis la brocante, vient de nous quitter.
5 images
Victor Lanoux, alias Louis la brocante, vient de nous quitter. - © Tous droits réservés

Par Ouï-dire rend hommage à Victor Lanoux au travers d'archives, en collaboration avec la SONUMA.

Il évoque d'abord son enfance, sa jeunesse, ses premiers succès, avec Sélim Sasson pour Cinéscope en 1978.

On le retrouve ensuite avec Martine Cornil en 2001. Il était alors au théâtre pour la pièce britannique Staline Mélodie de David Pownall.

Né le 18 juin 1936 à Paris d'un père juif tunisien et d'une mère française, Victor Lanoux, de son vrai nom Victor Robert Nataf, est placé par l'assistance publique dans une famille à la campagne, en Creuse, au début de la seconde guerre mondiale. Il va ensuite tâter de tous les métiers ; il sera vernisseur au tampon, travaillera aux usines SIMCA puis sera machiniste au cinéma, avant de se tourner vers le métier d'acteur. 

Révélé dès 1961 par un numéro de cabaret avec Pierre Richard, il joue ensuite des rôles classiques au théâtre sur la scène du Théâtre National Populaire : Hamlet, L’Illusion comique ou encore La Folle de Chaillot sous la direction de Georges Wilson.

VIDEO - L'époque des cabarets en compagnie de Pierre Richard

Le public le découvre ensuite au cinéma dans les années 70 dans L’Affaire Dominici (1972) de Claude Bernard-Aubert avec Jean Gabin, mais c'est enfin la rencontre avec Jean-Charles Tachella pour le film Cousin, Cousine qui l’a vraiment révélé au grand public en 1975.

Il joue ensuite dans plusieurs films, entre autres d'Yves Robert Un éléphant ça trompe énormément (1976), Nous irons tous au paradis (1977)...

Il écrit aussi pour le théâtre : Le Tourniquet, Le Péril bleu, Méfiez-vous des autobus, La Ritournelle, Drame au concert...

VIDEO - Teaser Nous irons tous au paradis

En 1978, il crée sa maison de production "Les films de la Drouette" d'où sortiront Un si joli village, Les Chiens, Une sale affaire, Boulevard des assassins, et il aide de jeunes réalisateurs pour leur premier film.

De 1998 à 2014, il interprète le personnage de Louis la brocante dans la série télé éponyme, relatant les aventures d’un brocanteur détective en herbe au grand coeur.

En 2009, il relate son parcours et sa maladie dans une autobiographie "Laissez flotter les rubans", aux Editions Le Cherche Midi.

Il est décédé le 4 mai 2017.

VIDEO - Teaser Une sale affaire

VIDEO - Victor Lanoux présente son village dans la Creuse

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

Recevoir