United Stages : le secteur culturel s'unit pour les réfugiés

United Stages : le secteur culturel s'unit pour les réfugiés
2 images
United Stages : le secteur culturel s'unit pour les réfugiés - © Tous droits réservés

" Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile
et de bénéficier de l'asile en d'autres pays "

Article 14 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme

 

La Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés BXLrefugees, Deux euros cinquante, Belgium Kitchen… : les initiatives citoyennes envers les migrants et les réfugiés se multiplient.

Ces derniers mois, de nombreux artistes ont également pris position contre les conditions des migrants à Bruxelles, refusant que les murs s’érigent et fassent de l’Europe une forteresse inhospitalière.

Depuis janvier 2017, convaincus de l’importance de s’ouvrir à l’autre, des acteurs du secteur culturel se sont réunis sous le label United Stages  afin d’initier des actions en faveur d’une autre politique migratoire. 

Une 'United stage' est donc une scène qui marque son engagement vers une politique migratoire basée sur l’hospitalité, le respect des droits humains et les valeurs de solidarité. On parle de 'scènes hospitalières'. Il y a actuellement 29 lieux réunis par cette charte solidaire. Et le KVS (théâtre flamand) s'apprête à rejoindre le mouvement.

Le 17 juin prochain, une marche solidaire et citoyenne pour une vraie politique d’accueil sera organisée dans les rues de la capitale.

 

Entrez sans frapper en parle avec :

- Virginie Cordier, directrice de La Vénerie, le Centre culturel de Watermael-Boitsfort, qui propose un cycle Démocratie(s) & Nous - Un autre regard sur les migrations, du mercredi 21 au samedi 24 mars et du mercredi 18 au samedi 21 avril. 

- Monica Gomes, directrice générale et artistique du Théâtre de la Balsamine à Bruxelles. Les 20 et 21 avril prochains, La Balsa diffuse une pièce radiophonique intitulée Le Voyage, de Brice Cannavo et coorganise aussi une émission radio publique 'Langues et hospitalités', avec Culture & Démocratie, émission conçue et animée par Caroline Berliner, avec le soutien de Radio Panik

- Michael De Cock, directeur du KVS (théâtre flamand) à Bruxelles. Son théâtre propose deux soirées de spectacles dont les recettes iront à l'opération Deux euros cinquante (initative citoyenne créée par Itsik Elbaz et Marie-Aurore d'Awans), pour financer les besoins des migrants : "Onbezongen" le 14 février et "Malcolm X" le 20 février. 

Le KVS, situé à 100 mètres du Parc Maximilien, s'engage désormais aussi dans ce mouvement des United Stages. Son directeur Michael De Cock s'émerveille de la vague de solidarité qui s'est développée depuis quelques mois, avec une organisation extraordinaire afin que des gens ne doivent pas dormir dehors la nuit. Il estime cependant que ce devrait être l'Etat qui organise toute cette solidarité, et pas les théâtres.

La page Facebook de United Stages

Des actions concrètes

L'engagement se joue sur plusieurs axes, pour coordonner des actions, sensibiliser les publics... 

  • Une collecte de fonds, sous la forme d'un don d'un euro par spectacle. Déjà 26000 euros récoltés qui vont à la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés !
     
  • La promotion des actions faites, pour faire passer au maximum l'information.
     
  • Une logistique d'accueil. Plusieurs lieux accueillent en effet quelques réfugiés par nuit, à la Balsamine par exemple, où il y a des loges, une cuisine, des douches, avec du personnel volontaire accompagnant. "Ce n'est pas juste trouver un endroit pour les loger, explique Monica Gomes. Il y a le repas qu'on organise et qu'on prépare ensemble, ça devient très convivial. Puis on mange ensemble, on passe un bon bout de la soirée ensemble, il y a de la wifi dans le théâtre, on échange pas mal sur leur pays. Et puis le petit-déjeuner le lendemain. C'est clair que ça crée des liens assez singuliers."

Découvrez-en plus ici !

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK