Comment éviter les arnaques sur internet ?

Comment éviter les arnaques sur internet ?
2 images
Comment éviter les arnaques sur internet ? - © Tous droits réservés

De superbes articles pour les nouveaux nés, les enfants, et leurs parents, vendus via une page Facebook, La Boutique de Nina. Le problème de ces articles, c'est qu'ils n'arrivent jamais chez la personne qui a passé commande... 

Les Pigeons se sont penchés sur cette arnaque en ligne. Ils ont pu joindre 2 personnes, sans lien aucun, si ce n'est le fait de ... ne jamais avoir reçu leur commande. En réalité, des témoignages comme ça, il y en a des dizaines. Si vous faites une recherche sur Facebook - la boutique de Nina - vous voyez même apparaître une page alternative : "la boutique de Nina grosse arnaque"...

Le groupe Facebook compte déjà une centaine de membres, et pas seulement en Belgique. Manifestement, ce site de vente en ligne a fait des dégâts. 

Véronique Fouya, journaliste chez Les Pigeons, a tenté de remonter le fil et de trouver les patrons de cette société. Sur le site, on vous présente Nina, l'heureuse maman de deux petits bouts de 2 et 7 ans. L'adresse dans les mentions légales est à Londres. Mais personne, évidemment, n'a répondu à ses messages, ni sur Facebook ni par mail. Pas non plus de numéro de téléphone. Et sur la page Facebook, depuis quelques jours, vous recevez même maintenant un petit message pour dire qu'ils sont "absents pour le moment."

Peu de chance de revoir son argent

Olivier Bogaert, policier à la Computer Crime Unit, a fait des recherches pour nous. Le site est hébergé à Ottawa, et la personne qui a enregistré le nom de domaine s'est "cachée" derrière une société pour garantir une totale confidentialité sur l'identité des responsables. Un système qui rend évidemment tout recours très compliqué

Comment s'en prémunir?

Ce qui doit vous alerter sur des sites de ce genre, ce sont avant tout les conditions générales. Ce n’est certes pas le plus gai à lire, mais quand vous voyez que c'est très mal traduit, que plusieurs articles portent le même numéro et, surtout, que les responsables se dédouanent de tout, absolument de tout, cela doit vous mettre sur la voie de l'arnaque.

 S'il n'y a pas de garantie légale, pas d’assurance qu'il ne s'agit pas d'articles de contrefaçons, si on ne peut pas vous garantir un prix fixé ou un délai de livraison, là aussi, ça sent le roussi...

 Autre conseil, toujours bien vérifier qu'il y a une adresse postale pour un renvoi de ce qu'on achète, si ça ne convient pas, ainsi qu'un formulaire de contact pour pouvoir introduire une réclamation.

 Enfin, payer avec sa carte de crédit peut aussi parfois vous sauver la mise, via le site www.macarte.be, un sas de sécurité qui vous permet d'être remboursé d'une transaction frauduleuse.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK