Une campagne contre la maltraitance seulement visible par les enfants

Campagne publicitaire contre la maltraitance
2 images
Campagne publicitaire contre la maltraitance - © Tous droits réservés

Chronique mediaTIC du mardi 07.05.2013

Une campagne contre la maltraitance seulement visible par les enfants. L’initiative vient d’Espagne et elle s’appuie sur la technologie.

C’est le site d’infos Gizmodo qui l’a repérée. L’association espagnole ANAR, " Aide aux enfants et adolescents en danger ", a lancé une campagne d’affichage sur les panneaux publicitaires, ceux que l’on trouve en rue ou sur les abribus. Et donc au vu et au su de tout le monde. Et pourtant, elle s’adresse spécifiquement aux enfants.  Ils sont les seuls capables de décoder le message qu’elle contient. Les adultes eux, ne remarquent rien de spécial.

Vous vous souvenez quand vous étiez enfant de ces petits supports striés et plastifiés qui dévoilaient deux images différentes selon leur inclinaison. On les trouvait par exemple sur les lattes ou comme cadeau sur des boites de céréales, pour un usage ludique.

Eh bien cette technique s’appelle l’imagerie lenticulaire. Et c’est ce procédé qui a été utilisé ici en partant de cette réalité tout simple : à cause de leur taille, les adultes et les enfants ne voient pas les affiches sous le même angle de vision. Il est donc possible de transmettre des messages différents aux uns et aux autres.

En passant devant l’affiche, les adultes voient le visage d’un petit garçon comme les autres avec la mention  " Parfois, la maltraitance n'est visible que par les enfants qui en sont les victimes ". Un message sobre donc le second degré est bien caché.

Parce qu’à la hauteur moyenne d’un enfant de 10 ans, soit environ 1 m 30, c’est une toute autre vision qui apparait. Le visage de l’enfant est tuméfié, il porte des traces de coups. Et  le message est beaucoup plus direct : "Si quelqu'un te fait du mal, téléphone-nous au 116 111, et nous t'aiderons".

Pourquoi s’adresser différemment aux adultes et aux enfants ? Selon la vidéo explicative, parce que l’adulte qui accompagne l’enfant maltraité lorsqu’il voit l’affiche, sera probablement son agresseur ou quelqu’un de son entourage qui est complice. Si l’adulte voit lui aussi le message destiné à l’enfant, il peut le menacer de représailles en cas de tentative de dénonciation ou d’appel à l’aide. D’où cette simple mise en garde générale sans qu’il soupçonne l’existence d’un autre message.

En revanche l’enfant comprendra que la loi du silence imposée par son ou ses agresseurs est brisée. Il verra que l’adulte n’est pas tout puissant puisque certaines choses lui échappent. Et il saura que d’autres sont là pour lui venir en aide.

Cliquez ICI pour voir la vidéo explicative en anglais.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK