Un tweet qui coûte bonbon à Snapchat !

Un tweet qui coûte bonbon à Snapchat !
2 images
Un tweet qui coûte bonbon à Snapchat ! - © Tous droits réservés

En seulement quelques heures, Snapchat a perdu plusieurs millions de dollars en bourse à cause d’un tweet de Kylie Jenner, la demi-sœur de Kim Kardashian.

L'application Snapchat qui permet de partager des photos et des vidéos de façon éphémère avec vos connaissances a subi les dommages d'un tweet de Kylie Jenner, critiquant sa nouvelle interface. 

En effet, l'application a proposé il y a quelques semaines une nouvelle mise à jour à ses utilisateurs. La mise à jour a en fait changé de manière radicale l'interface et le design proposé sur le téléphone. Auparavant l'utilisateur de l'application pouvait naviguer aisément dans ses "snaps" (photos envoyées personnellement par ses amis et uniquement visible par lui-même) et ses stories (photos publiées par ses amis et visibles par l'ensemble de ses contacts).

Désormais les 2 types de photos s'entremêlent dans l'application, créant ainsi la confusion pour ses utilisateurs. D'autres modifications ont également été apportées et modifient fortement l'utilisation qui peut être faite de l'application, comme l'ajout de stories "publiques" que l'utilisateur n'a pas forcément envie de voir.

Cette mise à jour a été rapidement critiquée par Kylie Jenner, utilisatrice populaire et reconnue de l'application (24 millions de followers). La demi-sœur de Kim Kardashian, star de la télé-réalité américaine, a en effet une influence très forte sur le public-cible de Snapchat qui vise les 15-24 ans. Son tweet aurait eu un impact immédiat sur l'action de Snapchat en bourse, qui aurait dès lors chuté de 7%.

Cependant, la chute en bourse de Snapchat est un mouvement amorcé depuis quelques semaines et qui n'est pas uniquement dû au tweet de la starlette américaine. D'autres personnalités populaires avaient déjà vivement critiqué l'application et son nouveau design.

Retrouvez l'actualité insolite tous les samedis à 8h40 dans Week-end Première

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK