Trucs et astuces pour voyager seul

Trucs et astuces pour voyager seul
Trucs et astuces pour voyager seul - © Wojciech Kozielczyk - Getty Images/iStockphoto

Voyager seul, est-ce un effet de mode ou un vrai besoin ? De plus en plus de personnes décident de partir sans amis, sans familles, sans animal de compagnie mais uniquement accompagnées de leur sac à dos. Qu'est-ce qui les pousse à partir seul?

Pour répondre à cette question, Mélissa Monaco, blogueuse voyage, Sébastien De Fooz, bloggueur-voyageur et Michelle Cortes, voyageuse solitaire et retraitée étaient invités dans Tendances Première pour partager leur expérience.

Un premier voyage seul

Nos trois invités nous racontent leur premier voyage seul. Pour la blogueuse Mélissa Monaco, cette envie de voyager seule est arrivée assez tôt: "Mon premier voyage en solitaire c'était à Londres. J'étais encore étudiante. Ma grand-mère m'avait donnée des sous et sur un coup de tête, j'ai pris le ferry pour un voyage d'une journée à Londres. Au début, j'étais un peu perdue, mais en même temps, je ressentais cet immense sentiment d'énergie." Mélissa s'est ensuite laissée guider par cette énergie et cette envie de découvrir l'inconnu. Bien plus tard, Mélissa partira en tour du monde. Ce qui l'a décidée à franchir le pas, c'est un accident de voiture: "Je me suis vue mourir sans avoir réalisé mon rêve et je me suis dit maintenant je le fais!" 

Le blogueur Sébastien Fooz a également décidé de partir seul assez jeune. Il a attendu la fin de ses études en communication pour partir: "Mon premier voyage seul c'était en 1998. A 25 ans, j'ai décidé d'aller à Saint-Jacques de Compostelle pour marcher. J'avais envie d'être pour la première fois vraiment seul. J'avais envie d'explorer l'inconnu." Sébastien Fooz explique qu'au départ la solitude lui faisait peur, il craignait de s'ennuyer en étant tout seul. Les peurs de Sébastien Fooz se sont vite estompées. Une fois le voyage commencé, le blogueur s'est découvert un état d'esprit qu'il ne se connaissait pas. Ce voyage c'était à la fois une découverte de la nature mais aussi une découverte de lui-même. 

Michelle Cortes elle, a attendu l'âge de la retraite pour faire son premier voyage seule. Ce voyage, elle y pensait depuis 15 ans, elle était donc décidée: "En partant seule, je voulais aller à la rencontre des autres. Quand je partais en groupe, je ne bénéficiais pas de la rencontre avec les autres parce qu'on restait trop entre nous. Moi ce que j'aime c'est rencontrer d'autres personnes.

Je ne prépare jamais un voyage solitaire. Pour moi l'aventure c'est justement de vivre la déconstruction de nos conditionnements. Il faut pouvoir se laisser toucher par cet inconnu.

Le voyage en solitaire, beaucoup de personnes y pensent, peu osent passer le pas. Mélissa Monaco, blogueuse, est d'ailleurs souvent contactée via son blog pour des conseils sur le voyage en solitaire: "Ce sont beaucoup de jeunes filles qui me contactent. Je suis étonnée de voir la proportion de jeunes filles qui n'osent pas. Elles ne savent pas par où commencer, elles ont peur.

Ces peurs sont-elles raisonnées? Sébastien Fooz, lui, la peur il la connait avant de partir en voyage mais il arrive à la contrôler: "Cette peur est souvent irrationnelle. C'est peut-être plus sûr de rester assis dans son fauteuil, quoique, l'ennui peut être mortifère aussi. 95% de nos peurs sont irraisonnées. Si on est dans un état de peur on reste figés et on n'avance pas. Il faut oser aller vers l'inconnu pour vaincre ses peurs." Il ne prépare d'ailleurs aucun de ses voyages afin de pouvoir se laisser toucher par l'inconnu.

Pour découvrir les autres avis et expériences de nos trois invités, écoutez le podcast ci-dessous!

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK