Tijl Ulenspiegel, un héros flamand ?

Tijl Ulenspeigel, un héors flamand ?
Tijl Ulenspeigel, un héors flamand ? - © Tous droits réservés

A Damme, en Flrandre, quand mai ouvrait les fleurs aubépines, naquit Ulenspeigel, fil de Claes" . voici ce qu'écrit Charles de Coster en 1867.

Si depuis, lors Tijl Ulenspiegel , Till l’Espiègle, est devenu un flamand, cela n’a pas toujours été le cas.

Pour Hermann Bote, un compilateur de la fin du 15° siècle qui écrit en allemand, Ulenspiegel est né à Knetlingen dans le Brunswick, en Basse-Saxe . C’est un fils de paysan.

Entre 1510-1519, plusieurs variantes de ses aventures voient le jour à Strasbourg, elles sont suivies de traductions en différentes langues, dont plusieurs sont imprimées à Anvers.

A la fin de l’année 1867 donc, l’écrivain belge, Charles De Coster, publie sa version, bien éloignée de l’originale, à tel point que le héros déplait souverainement aux flamands qui lui réserveront un accueil glacial.

Pourquoi cet frilosité à l’égard d’un personnage qui refuse l’oppression et défend bec et ongles ses libertés ?

 

Invité : Roel Jacobs. qui donnera une conférence sur la symbolique flamande et sa signification :

" Le roman de Renart, trois renards pour le prix d’un ", ce mercredi 22 mars à  18h30  à la  Bibliothèque des Riches Claires Bruxelles.

 " L’Ulenspiegel de Charles De Coster, le Robin des Bois de la Flandre " le mercredi  29 mars à  18h30 à la  

Bibliothèque des Riches Claires Bruxelles

Et aussi

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK