Thierry Murat remporte le Prix Première du roman graphique

Thierry Murat remporte le Prix Première du roman graphique
Thierry Murat remporte le Prix Première du roman graphique - © Tous droits réservés

Ils étaient 10 à être sélectionnés pour ce tout premier prix du roman graphique, lancé par la radio La Première. 10 auteurs et dessinateurs aux univers, crayons et plumes bien différents. Au terme d'une délibération entre les différents membres du jury (composé d'animateurs de La Première, de libraires et d'auditeurs), c'est finalement Thierry Murat qui s'est vu attribuer le prix, ce vendredi soir à Bozar, dans le cadre de la Fête de la Bande dessinée, pour son roman graphique Étunwan...

L'avis du jury

 

"Celui-Qui-Regarde, l'histoire d'un photographe qui devint le témoin de la fin d'un monde" - Thierry CAUVIN, auditeur de La Première et membre du jury

 

"A travers la rencontre de deux civilisations, Murat nous montre que l’écoute et l’obstination peuvent transformer le rêve en réalité."   Laurent DEHOSSAY, présentateur d'Un Jour dans l'Histoire sur La Première et responsable du Prix Première.

 

"Des illustrations proches des négatifs de photos argentiques, des ombres chinoises couleur sépia, un journal intime dactylographié, tout se complète et se répond dans cette pépite. Murat, grâce à ses choix esthétiques, nous attrape dès la première ou deuxième page. Nous sommes, lecteurs, dans un des chariots de cette expédition d'exploration de l'ouest américain jusqu'aux Montagnes rocheuses."  Coline DUBUISSON, auditrice de La Première et membre du jury.

 

"Etunwan est un coup de maître narratif. On y croît, on a envie d'aller voir les photos de ce gars qui n'existe pas."  Jérome COLIN, présentateur de l'émission Entrez Sans Frapper sur La Première et membre du jury.

 

"Etunwan est à la fois une expédition à travers les Etats-Unis, mais aussi un voyage intérieur où se mêlent les images et leurs reflets.
Beau, fort, touchant."   
Virginie DELCOURT, libraire et membre du jury.

 

"Véritable coup de cœur du jury, cet ouvrage correspond en tous points au format et à la démarche que le prix du roman graphique La Première/RTBF aura pour mission de mettre en avant. Remarquablement documenté pour soutenir une épopée historique et romanesque formidablement bien écrite et crédible, ce faux-biopic a séduit par sa richesse graphique à la fois simple, sophistiquée, réaliste et poétique et qui arrive à se renouveler malgré les contraintes que s'est imposé l'auteur pour s'immerger visuellement au cœur de son sujet : des plaques photographiques dans l'Amérique des années 1860 ."   Rudy Leonet, journaliste RTBF et président du jury.

 

De quoi ça parle, Etunwan ?

"13 juin 1867. Joseph Wallace est photographe à Pittsburgh. Marié à Marjorie, il a deux beaux enfants et son quotidien de portraitiste de notables et de leurs familles, lui assure un revenu confortable. Et pourtant, le voilà dans le train pour Saint-Louis rejoindre une mission d'exploration scientifique qui prendra route vers les immenses territoires à l'ouest du Mississipi, afin de gagner les Montagnes Rocheuses. L'expédition, dirigée par le Docteur Walter, est financée par le gouvernement afin d'explorer de nouvelles zones à cartographier et découvrir s'il y a de nouveaux gisements d'or ou de charbon, ou de nouvelles terres à coloniser. Composée des plus éminents scientifiques de la côte Est, Joseph Wallace est là pour photographier les régions traversées. Le voyage devrait durer plusieurs mois. Ce voyage, qui ne sera pas le dernier pour Joseph Wallace, et particulièrement sa rencontre avec les Indiens Sioux Oglalas, va bouleverser sa vie et la pratique de son art… Il va devenir Étunwan, Celui-qui-regarde."

 

Toutes nos félicitations à Thierry Murat!

 

Thierry Murat, Etunwan, Futuropolis, 160 pages, 23 €

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK