[Série Armistice: épisode 2] Le dernier effort

Eté 1918, les Allemands sont à bout de force. Sur le front, les désertions et les refus d’obéissance se multiplient et – chose impensable dans la glorieuse armée du Kaiser – des mutineries éclatent.

A l’arrière, la révolution gronde, des émeutes et des grèves se développent un peu partout ; l’on verra même des soldats allemands défiler dans les rues de Bruxelles, drapeaux rouges à la main… Partout les Alliés progressent et l’on sent bien que la victoire n’est plus qu’une question de semaines.

L’empire ottoman signe l’armistice le 30 octobre, l’Autriche-Hongrie met bat les armes le 3 novembre. Pourtant, sur le front Ouest, l’intensité des combats ne faiblit pas.

The Belgian Touch : Le 28 septembre 1918, l’armée belge sort enfin des tranchées de l’Yser et se lance à la reconquête du pays. L’offensive se développera jusqu’au 3 novembre et s’arrêtera sur le canal Gand-Terneuzen. Elle causera 30.000 victimes militaires belges, c’est-à-dire bien plus que n’importe quelle autre action de toute la guerre…

 

Un épisode signé Jean-Pol hecq, avec la participation de : 

Pierre Lierneux, historien militaire, expert auprès du War Heritage Institute ;

Chantal Kesteloot, responsable de l’histoire publique au CEGESOMA.

Episode 1 de la série Armistice 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK