Santé de l'assiette = santé de la planète ?

Flexi, Végé, Vegan ?

Tout d'abord un petit décodage des différents mode de consommation de la viande s'impose:

Flexitarien signifie manger de la viande avec modération, végétarien recouvre le fait de supprimer la viande mais de conserver pour certains le poisson et enfin les végétaliens ou les végans choisissent de supprimer tout aliment issu d'origine animal de leur alimentation. 

Cependant le docteur Édouard Pélissier met directement en garde, pour lui et selon les études qu'il cite, les végans se mettent forcément face à des carences.

Malgré le désir éthique et écologique, nous sommes conçus comme il l'explique  comme des omnivores et dès lors qu'on supprime un échelon de la pyramide alimentaire on s’expose alors forcément à des manques et à des carences en:  fer, vitamine B12, iode, oméga 3.

Il ne faut donc surtout pas s'improviser végétarien selon le Docteur Pélissier.

Le point de vue santé

On croit souvent qu'un des avantages majeurs du régime sans viande serait la perte de poids et la diminution du risque de diabète. Or le lien de cause à effet est douteux pour le docteur Édouard Pélissier. Il met également en question la protection contre le cancer que la suppression de la viande représenterait.

Selon lui et les études sur lesquelles ils se basent ce sont surtout les conservateurs contenus dans la viande qui sont les plus dangereux et pas la viande ou le poisson en soit. L'excès de ces conservateurs seraient effectivement nocifs pour la santé 

Le docteur donnent en exemple également des des métas -analyse qui comparent les végétariens et les omnivores, or les résultats sont surprenants car le risque de cancer n'est pas différent d'un régime alimentaire à un autre.

De plus le docteur met en garde contre les carences alimentaires liées au régime végétarien (protéines oméga 3 vitamine A, B12, fer, zinc).Si on est végétarien il faut donc compenser ces carences, car les végétaux contiennent moins de protéines. Il faut donc manger beaucoup plus de légumes pour avoir la même quantité de protéines. De plus les protéines végétales sont aussi moins bien absorbées.

Selon une étude citée par le docteur:  

"15 % des végétariens ont des carences en protéines et pour les végan c'est plus de 1 sur 4 (27%)."

 

 

Le point de vue écologique

Plusieurs études démontrent en effet l'impact de la diminution de la viande sur les gaz à effet de serre. Pour le docteur Pélissier, ce n'est en fait pas le fait de manger la viande en soi qui serait le problème, c'est l'excès. Selon lui, consommer de la viande est devenu trop facile à tous les niveaux, on en trouve partout, pas chère, et sous toutes ses formes à tel point qu'on oublie que l'on en consomme.

Si on l'on mangeait maximum 300 à 400 grammes de viande par semaine on pourrait réduire de moitié ces émissions. Manger moins de boeuf au profit du poulet est également une solution. Le régime idéal selon le docteur Pélissier serait donc le régime flexitarien.

Les avantages du régime végétalien sont donc selon lui très discutables autant pour la santé que pour la planète. Au niveau de la santé, ils ne seraient donc pas plus protégés que les végétariens ou encore des omnivores. Au niveau du poids, non plus.

Alors pour le docteur Pélissier ce n'est pas forcément à la viande qu'il faut s'en prendre c'est à tous les secteurs polluants. Au niveau de l'alimentation il vaut mieux donc privilégier selon lui une alimentation locale, sans pesticides, diminuer sa consommation de certains aliments et pas supprimer de manière radicale.

 

 

 

 

 

Réécoutez l'émission de Tendances Première pour avoir toutes les infos au sujet du livre "Végétarien, végan ou flexitarien ? Ce qui est bon pour la santé"

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK