#saferinternetday : comment apprendre à un jeune ado à poster sa première photo

Comme chaque année, au début du mois de février, le Safer Internet Day revient. Cette journée mondiale vise à promouvoir un internet meilleur auprès des jeunes et de leur parents, notamment en encourageant les adolescents à avoir des comportements responsables en ligne. Et dans ce cadre-là, un des premier réflexe que les parents doivent apprendre : essayer de comprendre pourquoi les jeunes postent des photos d'eux. Quels sont les ressorts de leur présence sur les réseaux sociaux ? 

Avant 12 ans, ils ne veulent pas spécialement poster de photos d'eux

Ils ont moins de 13 ans et, d'après les règles en vigueur sur les plate-formes, ne devraient pas avoir de compte sur les réseaux sociaux. Et pourtant, ils y sont déjà présents en nombre. A 9, 10, 11 ans très souvent, ils n'ont pas encore tellement envie de poster de photos d'eux. Contrairement aux adolescents, ils ne sont pas encore tellement en recherche par rapport à leur propre image. Mais ils veulent tout de même commencer à produire eux-mêmes un récit qui les concerne. "C'est déjà un peu les grandes manœuvres de questionnement sur l'identité", explique Yves Collard, formateur en éducation aux médias et professeur invité à l'IHECS en psycho-sociologie des usages médiatiques. 

Utiliser des avatars pour raconter quelque chose d'eux-mêmes, hors des parents

Raison pour laquelle, dans leurs jeux vidéos ou sur certains réseaux sociaux, ils vont jouer avec des avatars : des représentations d'eux-mêmes sous forme d'illustration numérique qu'ils vont façonner comme ils l'entendent. "Ils vont  se poser des questions : comment vais-je habiller mon avatar ?  Quelle tête vais-je lui donner ? L'intérêt est de créer un avatar qui va raconter une histoire. Pour les moins de 12 ans, c'est ça qui compte. Quelle histoire raconter au travers d'un personnage qui n'a pas besoin d'être une photographie". Ainsi, pour la première fois, ils s'approprient doucement le récit qui se fait en ligne et qui les concerne. "Ils ont envie de construire autre chose que les habituelles photos que les parents prennent : souffler sur les bougies, se déguiser en princesse, faire l'idiot sur la plage, etc. déjà vers 9-10 ans, les enfants commencent à en avoir marre de ça."

S'inspirer de l'album de famille pour choisir une photo

Au fur et à mesure, l'envie de poster une photo de soi va arriver. Que conseiller ? Yves Collard propose ceci : s’inspirer de l'album de famille pour faire un peu de pédagogie. Par exemple, en lui demandant de choisir la photo où il trouve que Papa ou Maman a l'air le plus amusant. Puis en se posant la question : est-ce ridicule ? est-ce l'image de toi que tu aurais envie de rendre publique ? Est-ce que cela correspond à l'image que tu as de toi et celle que tu veux renvoyer ?

Plus globalement, la recommandation est d'éviter d'afficher du mépris par rapport à leur envie d'être présent sur les réseaux sociaux. D'entamer un dialogue, dès petit. De leur apprendre et d'apprendre avec eux, histoire d'instaurer un dialogue avant qu'ils aient 13-14 ans, que l'adolescence arrive et que là, ils entament une frénésie de posts de photos d'eux, parce qu'ils sont en train de continuer à construire leur identité !

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK