Rousseau l'Arménien - 'Par Ouï-Dire' (audio)

.
. - © Tous droits réservés

Rousseau décida un jour de s'habiller en Arménien. Il déclara : " Et je ne portai plus d'autre habit ". Chaké Matossian, philosophe, examine ce choix vestimentaire décisif à la lumière de l'œuvre, incluant l'expérience vécue et les lectures du philosophe, pour montrer que loin de ressortir au caprice ou à l'utilitaire, l'habit arménien s'accorde avec l'univers de pensée de Rousseau. C'est l'habit qu'il habite.

Voici un choix vestimentaire qui prend valeur de signe et éclaire les questions philosophiques et politiques cruciales aux yeux de Rousseau : l'immortalité de l'âme, le commerce entre les hommes. Cet habit, s'il lui procure l'aura du mage, le désigne aussi aux yeux des autres comme le fou rebelle dont on peut se moquer, ce que ne manquera pas de faire son meilleur ennemi Voltaire. Seul l'habit arménien aura montré Rousseau dans toute la vérité de sa nature et l'aura désigné comme ce qu'il est : "autre".

Réalisation : Pascale Tison

"Et je ne portai plus d'autre habit ". Rousseau l'Arménien. (Chaké Matossian). Un livre publié chez Droz.

 

Réécoutez cette émission en cliquant ci-dessous ...
 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK