Retour aux origines de l'oracle de Delphes

La légende raconte que, dans des temps immémoriaux, un tremblement de terre ouvrit une faille dans le sol. Ce cratère deviendra le centre de la nouvelle ville de Delphes, au centre de la Grèce. De cette crevasse se dégage une étrange vapeur... C’est un berger qui s'aperçoit de ce phénomène en observant ses chèvres devenues comme ivres à l’approche de cette fissure tellurique.

Les autres bergers et les villageois arrivent alors sur les lieux pour se rendre compte, à leur tour, de ce phénomène et sont saisis d'étranges convulsions. Il n’en faut pas plus pour qu’ils imaginent qu'un dieu est venu se cacher là, dans le fond de la crevasse, et qu'il va pouvoir transmettre aux hommes qui s’y aventurent son pouvoir de voir dans l'avenir. Remontons aux origines de l’Oracle de Delphes.

La divination, un aspect fondamental de la culture en Grèce antique

Pour nous en parler, Catherine Courtois, Docteur en Archéologie et Histoire de l'Art, membre de l'Association des Conférenciers Francophones de Belgique. Elle nous rappelle que la divination est un aspect fondamental de la culture en Grèce antique. Les premières marques que l'on a sont déjà chez Homère quand il parle du départ d'Agamemnon vers Troie. Cette histoire a été racontée par les Classiques par après, et déjà là on n'interrogeait pas directement le Dieu par l'intermédiaire d'une Pythie comme à Delphes, mais pas l'intermédiaire des viscères des animaux ou du vol des oiseaux. C'est quelque-chose de très sérieux et qui va se répercuter par après, même déjà en Épire, le plus ancien oracle que l'on connaît, c'est l'oracle de Dodone qui serait déjà arrivé vers le IIe siècle av. J.-C., qui va être inspiré par Zeus, puisque c'est lui le grand dieu de Dodone. A côté de cela, il y a Apollon, il y a Poséidon, dont on connaît ses désirs principalement en étudiant les flammes de foyer.

Déjà à l'époque mycénienne au point de vue archéologique, on a découvert des figurines féminines. Ce qui veut dire que s'il n'y avait pas encore un grand établissement tel que ce sera le cas beaucoup plus tard, surtout au VIe siècle av. J.-C., il y avait déjà au moins un endroit où l'on posait des questions entre autre à la fameuse déesse Gê (ou déesse Gaïa). On suppose que c'était la déesse Gê, la terre nourricière, qui par les émanations de gaz inspirait l'homme qui pouvait connaître son avenir. Cette déesse est la première déesse qui est née après le Chaos et qui a épousé Ouranos. Elle a par après enseigné la divination à d'autres.

Un Dieu aval du bon ordre de la cité

Lorsqu'on va voir ces dieux, on attend avec confiance, on espère avoir une réponse désirée. La plupart du temps, il s'agissait de questions domestiques. Il n'y avait pas trop de difficultés pour la Pyhtie, elle répondait oui ou non, parfois même il y avait un tirage au sort. Mais Delphes est devenu important, surtout dans le courant du VIIIe siècle, lorsque Corinthe est allé demander conseil à la Pythie pour la fondation de Colonie. A partir de là on peut dire que c'était l’essor politique de Delphes.

Apollon, que l'on représente fréquemment avec son arc, ses flèches, avec une cithare, il est le Dieu des arts, du chant, de la musique, de la beauté masculine, de la poésie, c'est aussi le dieu de la purification, de la guérison,... et si une cité ne fait pas vraiment ce qu'il faut, si elle est "impure", Apollon peut envoyer la peste. Il faut aller demander ce qu'on peut faire pour se faire pardonner, et à ce moment-là la peste disparaît petit à petit. Il est le fils de Zeus, et en plus c'est le Dieu de la civilisation et de la législation, c'est auprès de lui que l'on va demander si l'on peut changer telle ou telle loi dans la constitution, c'est le dieu de la cité proprement dite. Tout ce qui est politique, administratif, gestion,... C'est le Dieu qui est aval du bon ordre de la cité. 

Un Dieu relativement jeune dans le Panthéon

Sa présence à Delphes remonte au IXe siècle, c'est un Dieu qui est relativement jeune dans le Panthéon, qui est arrivé au moment où les cités vont s'installer, où les constitutions vont s'établir également et il arrive à Delphes probablement vers le VIIIe - IXe siècle av. J.-C. A ce moment-là, on voit que les statuettes qui étaient destinées à une déesse féminine vont se multiplier en divinités masculines...

Pour connaître la suite de l'histoire, regardez la vidéo ci-dessous

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK