Récupérer des slogans pour mieux faire parler de soi

Récupérer des slogans pour mieux faire parler de soi
Récupérer des slogans pour mieux faire parler de soi - © Tous droits réservés

Dans toute communication, commerciale ou politique, le slogan est essentiel. Certaines grandes causes ou mouvements de société reposent d’ailleurs, souvent, sur des slogans très forts ou des " hashtags " (des mots-clés en français) comme le célèbrissime " Balance ton porc " qui incarne le nouveau mouvement féministe. Fred Brebant a décortiqué cette tendance publicitaire qui s’inspire directement de grandes causes pour faire passer leur message dans Matin Première.

« Balance ta gêne »

Et ce qui est assez intéressant d’observer, dans le monde de la com’, c’est que certaines associations récupèrent justement la force de ce slogan pour faire passer leur propre message. Exemple " made in RTBF " : la nouvelle campagne de sensibilisation de Cap 48, qui est signée par l’agence de pub Air, s’appelle précisément " Balance ta gêne ". Une belle campagne. Et c’est une double récupération puisque Cap 48 reprend non seulement le slogan du mouvement " Me Too ", mais aussi certaines scènes-cultes de films qui portent un autre regard sur le handicap comme " Le Huitième Jour " ou " Les Intouchables ".

 

« Balance tes marques »

L’antenne Oxfam-magasins du Monde a organisé une journée d’action citoyenne à Charleroi baptisée  " Balance tes marques "

Le plan de communication s’est donc articulé autour de ce slogan clin d’œil à " Balance ton porc " et, concrètement, 500 jeunes se sont réunis pour " interroger la responsabilité sociale et environnementale des entreprises ". L’approche visait à interpeller le citoyen via le slogan d’une grande cause, ici détourné pour mener un nouveau combat.

 

Le téléthon et le patathon

 Le Téléthon, c’est clair, on comprend tout de suite. Il s’agit de récolter de l’argent pour aider les myopathes. Hé bien, la marque de frites surgelées McCain organise, ce week-end, le " Patathon " ! Ca se passe à Tourinnes-Saint-Lambert, dans le Brabant wallon, et c’est aussi pour la bonne cause puisque la marque invite tout un chacun à venir ramasser, dans les champs des agriculteurs partenaires de McCain, des pommes de terre qui ont été jugées trop petites ou mal calibrées lors de la première récolte. Et donc vous pouvez y aller pour les rassembler au profit des plus démunis car les pommes de terre du Patathon seront données aux Banques Alimentaires. Bref, là aussi, on récupère un nom, un concept, pour faire une com’ efficace et ciblée.

Réécoutez cette séquence dans Matin Première !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK