Quels jeux pour quels apprentissages scolaires ?

Comment transférer les compétences développées par le jeu : mémorisation, discrimination visuelle, organisation spatiale... aux apprentissages à acquérir au niveau scolaire ?

Julie Drossaert, praticienne en pédagogie positive, a testé de nombreux jeux. Elle distingue 4 phases pour développer l'apprentissage de son enfant.


4 phases indispensables

La phase préparatoire : elle consiste à bien présenter le jeu à l'enfant. Il ne suffit pas de lui expliquer les règles, il faut bien cibler l'objectif et avant de commencer à jouer, discuter de la stratégie qu'il va employer : comment pense-t-il qu’il devra agir pour réussir ? Cette question va permettre à l'enfant de se mettre en projet, de se faire une représentation du jeu, de développer son imagination.

La phase de présentation : l'enfant doit pouvoir toucher les pièces, pour bien les identifier et voir ce qu'elles représentent.

La phase de jeu : le parent joue avec l’enfant.

La phase de clôture : après le jeu, il est très important de faire un débriefing. L'enfant pourra ainsi analyser ce qui a été fait pour réussir, il pourra écouter les stratégies des autres et éventuellement se les approprier. Cette phase de mise en mots va permettre à l’enfant d'intégrer les stratégies. C'est là que se passera le transfert : il pourra utiliser dans un autre cadre, à l'école notamment, les stratégies découvertes, que ce soit en termes de couleurs, de concentration, etc...

 

Quels jeux privilégier ?

Pour l'apprentissage de la lecture, on va axer sur les jeux d'attention visuelle, comme le Dobble, le Jungle Speed, ou encore les livres basés sur le principe du cherche et trouve, comme Où est Charlie ?, sur le jeu des 7 erreurs, etc... 

Les jeux d'orientation spatiale vont aider à la géométrie, à la gestion de l'espace de la feuille, à se repérer sur des plans verticaux (le tableau) et horizontaux (la feuille).  Pour réussir un jeu qui travaille l’orientation spatiale, l’enfant devra  faire des liens logiques, réfléchir, se concentrer, se repérer dans l’espace et renforcer son balayage visuel (mouvement des yeux de gauche à droite et de haut en bas). Julie Drossaert recommande par exemple les jeux de construction, les puzzles, les dominos, les bricolages en trois dimensions, les jeux de plateau en 3D, les petites chorégraphies...

Les jeux de mémorisation, comme le logiciel Quizlet, vont pour leur part améliorer le langage écrit et oral. La mémoire de travail est en permanence sollicitée dans les apprentissages et permet de traiter l'info et de la transmettre. 

Ecoutez Julie Drossaert ici et retrouvez-la sur son blog Les astuces de Julie

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK