"Et quelquefois j'ai comme une grande idée", l'histoire d'une vengeance

Quelques fois j'ai comme une grande idée
Quelques fois j'ai comme une grande idée - © Tous droits réservés

Alors que la grève installée à Wakonda étrangle cette petite ville forestière de l'Oregon, un clan de bûcherons, les Stampers, bravent l'autorité du syndicat, la vindicte populaire et la violence d'une nature à la beauté sans limite. Mené par Henry, le patriarche incontrôlable, et son fils, l'indestructible Hank, les Stampers serrent les rangs...

Mais c'est sans compter sur le retour, après des années d'absence, de Lee, le cadet introverti et rêveur, dont le seul dessein est d'assouvir une vengeance. 

Au-delà des rivalités et des amitiés, de la haine et de l'amour, Ken Kesey, auteur légendaire de Vol ..., réussit à bâtir un roman époustouflant qui nous entraîne aux fondements des relations humaines. 

Quatrième de couverture

C'est Faulkner. C'est Dos Passos. C'est Truman Capote et Tom Wolfe. C'est un chef-d' oeuvre.

Les références

" Et quelquefois j’ai comme une grande idée " de Ken Kesey , aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, le conseil-lecture de Nicolas Javeau de la Librairie Pax à Liège.

 

 

Lire un extrait

 

L'avis

Il faut adhérer à cette narration mais c'est l'un des romans majeurs du 20ème siècle

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK