Que diriez-vous d'une petite cure de silence ?

Que diriez-vous d'une petite cure de silence ?
Que diriez-vous d'une petite cure de silence ? - © Marija Jovovic - Getty Images/iStockphoto

 Un retour aux bienfaits du silence s'est fait ces dernières années. Les thérapeutes insistent en effet de plus en plus sur la nécessité et les avantages à garder le silence, au moins quelques minutes par jour. Surtout après l'été, l'important est de garder les acquis du calme des vacances.

Poursuivre des moments de quiétude est un moyen essentiel pour se recentrer sur soi-même et s'éloigner du stress et du bruit. La méditation, les cures détox, le yoga sont autant de pratiques de plus en plus recherchées par les personnes faisant face au tumulte de la vie quotidienne.

S'extraire du bruit extérieur et atteindre le silence intérieur

Deux moyens principaux existent pour parvenir au silence. Tout d'abord, s'extraire du bruit extérieur est indispensable. Pour y arriver, on peut par exemple faire des échappées belles dans la nature, sans écouteurs, sans téléphone, simplement en observant et en respirant l'air frais. Rien que quelques minutes dans un parc peut aider à régénérer le cerveau et l'organisme. 

Ensuite, l'important est de provoquer un silence intérieur en se scindant des petites voix qui nous assaillent tous les jours. Rester centré sur soi en laissant passer les pensées qui nous fatiguent peut aider à se retrouver dans le moment présent et à profiter de la présence des autres.

On peut également se concentrer sur l'un de nos cinq sens : regarder une seule chose à la fois, travailler sa respiration, s'essayer à toucher les choses .. L'esprit peut être libéré en laissant les pensées, les émotions, les intuitions s'échapper peu à peu. 

Sortir du chaos sonore motive de plus en plus de personnes à essayer des ateliers de silence ou retraites silencieuses qui offrent des effets régénérateurs étonnants. 

Pour découvrir l'intervention de Christiane Thiry, journaliste et thérapeute, dans Tendances Première, rendez-vous ci-dessous.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK