Près de 400 000 personnes en congé de maladie de plus d'un an

.
. - © Tous droits réservés

Comment ont évolué nos conditions de travail ces dernières années,
ces dernières décennies ?


Dans un monde en pleine mutation, où les termes productivité, flexibilité, concurrence, mondialisation sont omniprésents, Transversales se penche sur l'évolution des conditions de travail à travers de nombreux témoignages. Pour expliquer la dégradation des conditions de travail avec le temps... Certes, tout n'est pas négatif, mais depuis plus de 20 ans, de 20 à 25 % des Belges estiment que leur santé ou leur sécurité est menacée par leur travail.

Si l’on s’en réfère aux derniers chiffres de l’ONSS, on compte en Belgique plus de 392 000 personnes en congé de maladie de plus d’un an. Les raisons sont diverses, mais s’expliquent en partie par le nombre important de cas de burn out.

Un reportage de Miguel Allo.
________________________

Extraits...

"Le premier constat est que des conditions physiques difficiles de travail, des environnements pénibles, persistent toujours. Deuxième constat avéré, c'est l'affirmation des risques psycho-sociaux. Pour aller plus loin, ce que révèlent les enquêtes européennes et nationales, c'est l'augmentation des pressions au travail : la généralisation d'organisation du travail en flux tendu, l'intensification du travail par des effectifs calculés au plus juste, par des contraintes multiples, par des contraintes marchandes... ou encore la densification du travail."
 

"Les conditions de travail vont continuer à se détériorer, on n'a pas trop de raisons d'être optimiste. Mais on ne doit pas non plus noircir un tableau déjà assez noir, comme abonder dans des discours qui annoncent la fin du salariat par exemple, qui ne correspondent pas à la réalité. Aujourd'hui l'emploi augmente, sur un mode régulé dans le cadre de conventions collectives. Tout le monde n'est pas précaire. Il faut prendre appui sur cette norme sociale de l'emploi qui résiste."
 

Esteban Martinez-Garcia, docteur en sciences politiques et sociales à l'ULB

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

Recevoir