Prem1ère Esquisse: VIDÉOS PHOTOS PODCAST

Prem1ère Esquisse 2017
4 images
Prem1ère Esquisse 2017 - © Jean-Michel Deroose

3e édition mémorable de Prem1ère Esquisse le 28 avril au Théâtre 140 et LIVE sur la Prem1ère 

Avec La Crapaude, MANdolinMAN et Lucy Nemorosa le projet d'Aurélie Charneux

Merci à vous tous et toutes qui avez participé à ce beau moment de radio ! 

A partager en podcasts, vidéos et photos...

Avec l’indispensable collaboration de la Fédération des Jeunesses Musicales de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de Muziekpublique et du Théâtre 140

_____________________________________________________

LES ARTISTES (podcasts, vidéos et photos du concert ci-dessous) :

LA CRAPAUDE

La Crapaude, ce sont quatre voix a cappella rassemblées autour d'une table étonnante, des mains, des percussions et surtout des histoires traditionnelles de Wallonie livrées en toute complicité et avec beaucoup de charme par Charlotte, Sabine, Pascale et Marie. Une expérience rythmique et mélodique très contemporaine et surprenante.

Charlotte Haag, Sabine Lambot, Pascale Sepulchre et Marie Vander Elst (chant a cappella, percussions)

MANdolinMAN

MANdolinMAN, pour étendre encore notre perception de la créativité belge. Avec toute une famille de mandolines singulières et complémentaires, le quatuor nous propose ses airs envoûtants et dansants du Brabant et de Flandre.

Andries Boone (mandoline), Peter-Jan Daems (mandoline 10 cordes), Maarten Decombel (mandocello), Dirk Naessens (mandoline)

LUCY NEMOROSA "La mère de nos mères", textes et musiques Aurélie Charneux

La musicienne Aurélie Charneux, déjà très créative avec des projets comme Klezmic Zirkus, Les Anchoises, Odessalavie, Orchestra Vivo!, pousse plus loin encore la création, l’art des rencontres et la magie de la construction musicale.

Pour Prem1ère Esquisse 2017, la clarinettiste a écrit et composé La mère de nos mères - Lucy Nemorosa, inspirée par la femme des cavernes Lucy mais aussi par notre humanité la plus profonde. Une musique organique, acoustique et simple, des mots évoquant Lucy, la grand-mère de l’Humanité, un voyage entre préhistoire et souffle d’avenir…

Epaulée par Marine Horbaczewski au violoncelle et Stephan Pougin aux percussions, Aurélie s’est entourée également de Maïa Chauvier et de Mélodie Moureau qui disent et chantent les textes.

Une envie abyssale de partage. Du son, du souffle, du vent, des clés qui bruitent l’air qui rythme le temps qui perd la tête… Un grand moment !

Aurélie Charneux (clarinettes), Marine Horbaczewski (violoncelle), Stephan Pougin (percussions), Maïa Chauvier (voix parlée) et de Mélodie Moureau (voix chantée)

Et aussi