Pourquoi faut-il consommer le soda de façon occasionnelle?

◊ Tout d'abord, cette mesure est-elle une bonne nouvelle ?

"S’il y a un peu moins de sucre dans les boissons, elles resteront toujours à consommer avec modération. En effet, le corps utilise le sucre comme énergie, mais s’il on a un mode de vie sédentaire, consommer ce type de boissons, même à nature en sucre réduite, présente quand même un risque quant à l’obésité et la surcharge pondérale, et donc des problèmes de santé à long terme", explique Pascale Robience.

Pourquoi ?

"Parce que le corps utilise le sucre comme source d’énergie : si l’on mange plus de sucre que ce dont notre corps a besoin, le sucre est transformé et stocké sous forme de graisse", détaille la diététicienne. "Si l’on fait du sport de façon régulière, consommer du soda tout aussi régulièrement n’entraînera a priori pas de prise de poids. Mais si on reste des heures devant l’ordinateur ou la console de jeux, le sucre aura une incidence tout à fait toxique sur la santé".

En réalité, la mesure annoncée par la fédération ne consiste pas tant à réduire la teneur en sucre de chaque canette mais surtout à augmenter les ventes de soda contenant des édulcorants....

"Et ces édulcorants sont assez controversés, alors qu’ils peuvent être une alternative aux limonades traditionnelles pour les gens qui doivent réduire leur consommation de sucre", ajoute Pascal Robience. "Mais retenons toutefois que le seul liquide indispensable à la vie, c’est l’eau ! Raison pour laquelle il faut promouvoir sa consommation ou celle d’eaux aromatisées, et laisser les sodas – naturellement sucrés ou édulcorés – comme boisson occasionnelle.

 

◊ Le sucre contenu dans les sodas est-il bon ou mauvais ?

"En réalité", répond Pascal Robience, "il y a du sucre tout court dans le soda, que ce soit le fructose – le sucre du fruit – qui, s’il est consommé en quantité excessive, peut être très nocif pour la santé car il peut avoir une incidence sur les maladies cardio-vasculaires, ou le glucose – carburant du muscle et du cerveau". En conclusion: il n’y a pas de bon ou de mauvais sucre : le tout est de les consommer avec parcimonie, de boire essentiellement de l’eau et de bouger !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK