[PODCAST] Plan B: L'affaire Publifin-Enodia, pourquoi ça n'en finit pas ? (Episode 5)

[PODCAST] Plan B: Les institutions politiques complexes (Episode 1)
[PODCAST] Plan B: Les institutions politiques complexes (Episode 1) - © Tous droits réservés

Dans le podcast Plan B, les journalistes Ivan De Vadder (VRT) et Alain Gerlache (RTBF) partent chaque semaine à la recherche des différences et aussi des ressemblances entre la Flandre et la Belgique francophone.  Une semaine en néerlandais à propos de la Wallonie et de Bruxelles, la semaine suivante en français à propos du Nord du Pays. Le but, c’est de mieux se connaitre sans pour autant promouvoir une quelconque vision de l’avenir du pays. Tous les domaines de l’actualité seront abordés.

Plan B est une coproduction RTBF-VRT disponible sur les plateformes des deux médias.

​​​​​​​Episode 5

Cette semaine, Alain Gerlache explique en néerlandais pourquoi trois ans après son déclenchement, le scandale autour de l’intercommunale liégeoise Publifin, aujourd’hui Enodia, n’en finit pas de rebondir.

Des émoluments gracieusement octroyés à des mandataires publics à la revente contestée de filiales de Nethys, en passant par une commission parlementaire et des démissions retentissantes, l’affaire ne cesse de rebondir, avec au centre la figure de Stéphane Moreau.

Elio Di Rupo ministre-président réussira-t-il là où il a échoué comme président du PS ? Et est-ce un hasard si toute cette affaire se déroule à Liège ?

C’est le 5e épisode du podcast Plan B où Ivan De Vadder (VRT) et Alain Gerlache (RTBF) passe en revue l’actualité de Flandre, de Wallonie et de Bruxelles, alternativement en français et en néerlandais.

 

 In de vijfde aflevering van Plan B legt Alain Gerlache uit hoe de Franstalige politieke wereld drie jaar geleden werd opgeschrikt door het Publifin schandaal. Tientallen lokale mandatarissen werden royaal vergoed voor hun lidmaatschap van adviesraden waarop ze meestal niet aanwezig waren. Het systeem was op poten gezet door om Stéphane Moreau, toen PS-burgemeester van Ans. Het schandaal leidde tot uit politieke ontslagen, kopstukken die uit de PS werden gezet, een minister die ontslag moest nemen, een parlementaire onderzoekscommissie in het Waals Parlement en zelfs een coalitiewissel in Wallonië. Het schandaal zorgde voor de doorbraak van de PVDA in Wallonië.  Maar hoe zit de vork juist in de steel? En waarom heeft de nieuwe Waalse minister-president Di Rupo de afgelopen week ingegrepen? Alain Gerlache legt het uit aan Ivan De Vadder

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK