[PODCAST] Corona Baby : ​​​​​​​faire un enfant en temps de pandémie

Faire un enfant en temps de pandémie : c’est le sujet de Corona Baby. Ce podcast explore ce que l’arrivée soudaine du Covid-19 a changé pour les grossesses, les accouchements et la parentalité. Le confinement a-t-il engendré un babyboom ? Comment les femmes enceintes se sont-elles adaptées aux nouvelles normes sanitaires et sociales ?

Et le séjour en maternité sans visites, qu’en pensent-elles ? Quid, aussi, du ressenti des couples en parcours PMA (Procréation médicalement assistée), une pratique qui s’est arrêtée du jour au lendemain lors du premier confinement ?

Corona Baby tente aussi de comprendre pourquoi le nombre de bébés prématurés a drastiquement diminué en 2020 et ce que la crise sanitaire a eu comme effet – bénéfique ! - en matière de congés de maternité et de congés de naissance pour les coparents.

Babyboom en vue ?

C’était une des hypothèses avancées à la cantonade au début de confinement. Près d’un an plus tard, l’hypothèse se vérifie-t-elle ? D’un côté, le ralentissement général de nos vies peut-être propice à un babyboom. De l’autre, un éventuel report des projets de parentalité à des temps plus sûrs, notamment en termes d’emploi et de finances. Voilà pour les arguments, mais dans les faits que disent les chiffres ?

Mars 2020 : panique à tous les étages

Regards croisés de mères et de soignants sur une période particulièrement angoissante, où l’on ne savait rien sur ce mystérieux virus venu de Chine.

En trio à la maternité

Dans les maternités, les jeunes parents sont désormais privés de visites en chambre. Si la mesure peut sembler stricte, les soignants et les parents y voient des effets bénéfiques.

Baisse des prématurés : le mystère du confinement

Pendant le confinement, le nombre de bébés prématurés légers a drastiquement baissé. Les médecins cherchent encore une explication. Cet épisode place les hypothèses sur la table et les remises en question que cela suscite au niveau de l’accompagnement des grossesses dans le futur.

Problèmes de fertilité : les hôpitaux à l’arrêt

FIV (Fécondation In Vitro) et inséminations artificielles ont été suspendues pendant le premier confinement. Elles ont repris, avec une priorité pour les femmes les plus âgées, dont l’horloge biologique tourne encore plus vite. Regards croisés d’une responsable de centre PMA et d’une femme en parcours PMA.

Plus de temps pour les jeunes parents

C’est un effet direct de la crise sanitaire : la fin du congé de maternité " raboté ". La crise sanitaire a aussi accéléré la réflexion et la finalisation d’un vieux dossier : l’allongement du congé de naissance pour les coparents.

Abonnez-vous au podcast ou téléchargez les épisodes

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK